LES VÉRITÉS DE LA MALICE

LES VÉRITÉS DE LA MALICE

11 novembre 2022
par 

DANS L’AUBE...

La sénatrice de l’Aube Madame Paoli-Gagin est aussi avocate en droit des affaires au barreau de Paris. Elle plaide bien pour la droite et le démontre. Elle veut réduire le nombre des fonctionnaires de 5 % sans dire d’ailleurs dans quel secteur elle veut les ôter. Fine mouche (du moins, elle le croit), elle prétend ne pas toucher à la santé et à l’éducation. Pardi ! Les besoins sont énormes ! Mme Paoli-Gagin est dans la ligne de tous ceux qui, depuis que la république existe en France, veulent tuer le service public. Dans le genre, on a eu Pécresse, Ciotti, Fillion, Sarkozy et autrefois les anti-républicains fascisants comme Poujade. Ce qui les horripile et qu’ils se gardent bien d’avouer, ce sont les droits et la garantie de l’emploi acquis en 1945 grâce à Maurice Thorez.

Une courageuse équipe d’amoureux du livre a décidé de reprendre la librairie des Passeurs d Textes à Troyes. Tâche délicate mais enthousiasmante. Le collectif a créé une SCCIC à laquelle chacun peut adhérer et acquérir une part sociale ( 100 €) pour solidifier la reprise et devenir soi-même un acteur culturel.

Au moment où Macron prépare une loi nouvelle exigeant que les primo-entrants passent des examens de français, on apprend qu’un joueur de l’Estac d’origine américaine refuse de recevoir des leçons dans notre langue. La jolie langue d’Hugo et d’Aragon qui ne mâche pas du cheving-gum. Palmer-Brown, c’est une sorte « d’odieux du stade » comme dit l’autre. Mais à Bar sur Aube, un Soudanais donne des cours de notre langue à des primo-arrivants. Autre culture, autre moeurs.

La performance énergétique n’existe pas à l’incinérateur de la Chapelle. Ça ne performe pas et en plus, ça pollue. C’était pourtant fait pour faire le contraire, dépolluer la nature infestée par nos déchets. Et en plus ça ment ces grosses machines là, pour masquer les mauvais résultats globaux. Et en plus ça fait du mauvais boulot c’te bête : le mâchefer qu’elle produit, nouvel or gris à ce qu’on dit, Moussey n’en veut pas, il est plein de cochonneries piquantes et coupantes. Le nouvel or gris ? Des clous, oui !.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

UN ÉCOCINÉ À PONT-SAINTE-MARIE

Aube - culture Le cinéma UTOPIA va ouvrir ses portes en décembre à Pont-Sainte-Marie. Il y a bien longtemps que les cinéphiles attendaient cette ouverture. Une association (ARCEAU) avait vu le jour en 2018 grâce...

POUR GARANTIR L'ÉNERGIE À TOUS !

Services publics - Pouvoir d’achat L’accès à l’énergie est un droit vital pour vivre décemment, pouvoir se chauffer, se déplacer, se nourrir et produire de nouvelles richesses. L’énergie est, par conséquent, un bien commun de...

LE JOUR DE GLOIRE EST TARIFÉ

Les joueurs iraniens silencieux pendant l’hymne national en soutien aux victimes de la répression dans leur pays ; les Allemands se bâillonnent de la main pour protester contre la FIFA qui a interdit aux capitaines...

BRÈVES

SOIT DIT EN PASSANT... À Romilly viennent d’être plantés 65 arbres d’une première « micro-forêt ». Nos élus étaient présents à l’inauguration et ont même mis la main à la pelle. Rien à redire, sauf...
1 2 3 171

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram