BAROIN DANS LA LIGNE DROITE DU GOUVERNEMENT

BAROIN DANS LA LIGNE DROITE DU GOUVERNEMENT

19 avril 2024
Catégorie(s) :

Troyes - Austérité

Par Camille Lainé

Bruno Le Maire refuse que sa politique soit désignée comme austéritaire, c’est pourtant le premier mot qui nous vient à la lecture de ses propositions, mais il préfère « Économie ». Voilà le mot à utiliser et que le gouvernement martèle depuis l’annonce de l’augmentation du déficit public en mars dernier.

Bruno le Maire persiste et signe, il faut réaliser 10 milliards d’euros d’économie, il enfonce même le clou dans un entretien accordé au journal Le Monde : il faut doubler la mise en 2025 et aller jusqu’à 20 milliards d’économie ! Quelle est sa recette miracle pour économiser ? Je vous le donne en mille, une belle politique de casse sociale !

Par exemple, le ministère de l’Écologie est le plus touché, à hauteur de plus de 2 milliards d’euros. Autre grande victime, le ministère de l’Emploi, qui perd 1,1 milliard. N’oublions pas non plus que les privés d’emploi sont dans le viseur de Gabriel Attal comme vous avez pu le lire dans notre numéro de la semaine dernière. De son côté, le ministère de l’Éducation nationale perdra près de 700 millions d’euros. Évidemment aucune augmentation d’impôts n’est prévue, ni rétablissement de l’ISF et encore moins une taxation des exilés fiscaux : non on préfère saccager les services publics et s’en prendre aux plus pauvres.

Eh bien, localement, c’est dans la même lignée : le budget de la ville de Troyes a été abordé lors du dernier Conseil municipal et force est de constater que là aussi les choix politiques sont plus que discutables. Anna Zajac, élue communiste à la ville de Troyes a voté contre le budget. Pour justifier son vote elle a insisté sur deux points : la solidarité et la sécurité.

Des choix politiques pas à la hauteur des besoins réels d’une grande majorité de Troyennes et de Troyens.

Concernant la solidarité, dans son intervention l’élue revient sur le contexte de crise sociale, alimentaire et sanitaire que nous vivons où les plus pauvres s’enfoncent dans la précarité alors que les riches s’enrichissent : « Le budget consacré aux solidarités, à l’innovation sociale et l’emploi affiche une dépense de 4 447 739 €. Ce n’est pas à la hauteur des besoins de la population, dont 1/3 vit dans 8 quartiers reconnus prioritaires de la politique de la ville, près de 25000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté dont 10000 avec 926 € et par mois. Vos choix politiques ne sont pas à la hauteur des besoins réels d’une grande majorité de troyennes et de troyens » fustige Anna Zajac.

Elle aborde ensuite son deuxième point : la sécurité dont le budget est conséquent « près de 7 000 000 € sont consacré à la sécurité, la tranquillité avec un objectif de 100 policiers armés ». Pour l’armement en question à savoir : bâton télescopique, bombe de gaz lacrymogènes et même la création d’un « Hôtel des sécurités », le coût est faramineux ! On se demande à quoi rime ce suréquipement. Elle explique d’ailleurs avoir entendu des personnes qualifier les policiers municipaux de « cowboys ». Il est même question de l’installation de plus de 400 caméras de vidéos surveillance.

Elle termine en expliquant que « les préoccupations majeures de la population en terme de sécurité, c’est l’inquiétude de ne pas trouver de médecin généraliste, de spécialistes divers, d’avoir accès aux soins Inquiétude également face à la transition écologique, la crainte de manquer d’eau de qualité et en quantité ». L’élue a directement interpellé la majorité : « Vos choix politiques ne sont pas suffisamment réactifs face à l’urgence de la situation ».

L’égalité à l’école passe par des moyens et non des vêtements !

Un échange a également eu lieu dans ce Conseil municipal sur l’uniforme à l’école, puisque le maire de Troyes a pris la décision d’engager la ville à participer à l’expérimentation du gouvernement sur le sujet. Le gouvernement veut soi-disant promouvoir l’égalité, mais comme l’a très bien dit Anna Zajac « L’égalité à l’école passe par des moyens et non des vêtements ! ». Espérons qu’elle soit entendue par nos dirigeants locaux et nationaux ! Là encore tout est question de choix politiques.

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram