COMMUNISME

COMMUNISME

18 juin 2021
par 
Catégorie(s) :

On dit que le PCF n’existe plus. Il est vrai que son influence a beaucoup baissé. On peut y trouver bien des raisons, qui ne sont pas toutes extérieures. Autrement dit, il a des responsabilités, comme celle d’avoir été trop longtemps attaché à un modèle qui ne pouvait pas convenir à la France.
Les historiens en tout cas ont fait litière de sa prétendue collusion avec Hitler en 1940 (tarte à la crème des antis) et démontré la persistance de sa lutte contre le racisme et le nazisme pour laquelle tant de ses héros, hommes et femmes, sont morts.
Mais cette perte d’influence est également due aux campagnes d’adversaires peu regardants aux moyens employés. Leur bataille anticommuniste me fait penser au bébé qu’on jette avec l’eau du bain, nos ennemis s’attaquant en même temps à toutes les valeurs qui furent âprement protégées et même créées par les communistes et mises au service de toutes et tous comme la Sécu, le statut des fonctionnaires, toutes ces avancées sur fond de solidarité, justice, liberté, partage, mise en commun.
Or, qui est perdant dans ce déficit d’influence du PCF ? Ces valeurs qui ne sont plus partagées par les gens qui votaient pour lui, sont aussi perdues pour l’ensemble de la population, ce qui explique aussi la dégringolade de tous les partis de gauche.
En pensant se refaire une santé sur le dos des cocos toute la gauche a été affaiblie. Des valeurs de droite les ont remplacées : la compétition, la réussite individuelle, l’ordre, pour ne pas parler de celles d’extrême droite, l’entre-soi, le rejet, le sécuritaire.
Comme quoi la seule façon de sortir de ce capitalisme destructeur, serait sans doute de remettre au goût du jour, dans tous les combats, ces valeurs communistes perdues par tous, solidarité, justice, fraternité qui se partagent et se construisent ensemble.

Partager l'article :

Les dernières actus

LES AUBOIS SE MOBILISENT POUR L’AUGMENTATION DES SALAIRES ET DES RETRAITES

Aube - Politique C’est une journée que l’exécutif va scruter de près. Premier rendez-vous national de grèves et de manifestations pour la hausse des salaires et le pouvoir d’achat, le jeudi 29 septembre a donné...

AMIANTE : LA SNCF LOURDEMENT CONDAMNÉE !

Technicentre de Romilly-sur-Seine C’est la fin d’un marathon judiciaire pour près de 70 cheminots de la SNCF, embauchés au technicentre de Romilly-sur-Seine. Mercredi 14 septembre, la cour d’appel d’Amiens a mis un terme à 5...

Mon Logis

Non content d’exaspérer bon nombre de ses locataires des quartiers Maugout et Ravel de St André Les Vergers, en laissant des logements sans entretien et sans vrai chauffage, le bailleur a refusé de recevoir Jean...

GASPILLAGE

Au moment où les Iraniennes essaient de se libérer du joug religieux avec pour chant de ralliement Bella Ciao, les Italiens ont élu une admiratrice du Duce. Et l'UE dit seulement « la répression des...
1 2 3 151

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram