Une piste sans nom mais pas sans tache pour le maire Eric Vuillemin

Une piste sans nom mais pas sans tache pour le maire Eric Vuillemin

Cette piste d'athlétisme va-t-elle être le seul équipement sportif public qui ne portera pas le nom d'une personnalité locale ? Beaucoup a été dit, écrit à ce sujet.

Auguste Triché fait l'unanimité pour reconnaitre qu'il a beaucoup donné pour le sport, l'athlétisme, pour la jeunesse et qu'il a fait rayonner avec ses athlètes la ville de Romilly. C'est un homme qui mérite le respect.

Pourtant, du début jusqu'à ce jour, le Maire Éric Vuillemin, tergiverse, manœuvre, accuse, s'obstine.

Le 25 juillet 2019 en réponse au courrier de Dany Bouteiller proposant le nom de Auguste Triché, il écrit « la proposition d'Auguste Triché ... va être examinée... la piste sera probablement inaugurée en Septembre 2019. » Le 6 décembre 2019, concernant cette dénomination, il répond « ne pas souhaiter prendre cette décision à ce jour » et renvoie cette question après les élections.

Ensuite vient « son coup d'éclat » lors du conseil du 13 mars 2021 au cours duquel il renonce à la dénomination de Christine Arron et décrète d'autorité que cette piste n'aura aucun nom.

Suite à cela, dans une lettre du 20 mars 2021, Fethi Cheikh, président du groupe d'opposition de gauche, dans un souci d'apaisement, demande au Maire que soit retravaillée cette question afin de trouver un consensus dans le respect de tous.

Le 25 mars 2021, dans une lettre hallucinante en réponse à cette sollicitation, le maire évoque « son devoir de se consacrer à d'autres dossiers d'importance, son temps étant totalement accaparé par de nombreuses problématiques bien plus importantes... » Méprisant au passage les membres de la commission des dénominations habilités pour faire ce travail. Oubliant aussi qu'il a eu le temps de donner, par l'intermédiaire de la communauté de communes qu'il préside, le nom de Pierre Guillaumot à la médiathèque ...Dénomination par ailleurs votée par l'opposition.

Et en conclusion de cette lettre, le maire renvoie cette question à la prochaine mandature.

Voilà c'est clair : Depuis 2019, E. Vuillemin refuse que la piste porte le nom d'Auguste Triché, il en fait une question personnelle.

Alors pourquoi cet ostracisme envers cet homme reconnu de tous ? Pourquoi cette discrimination flagrante ?

En attendant, c'est une insulte envers la mémoire d'Auguste Triché, de sa famille.

C'est du mépris envers toutes celles et ceux, sportifs, citoyens qui se sont exprimés pour le droit à la reconnaissance et à la justice.

C'est une tache dans l'histoire du mouvement sportif romillon.

Cette insulte, ce mépris, cette tache, ça ne passera pas.

Merci à tous de vos messages de soutien, de votre engagement. La piste doit porter le nom d'Auguste Triché.

Nous ne renoncerons pas.

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram