DOUCE NUIT

DOUCE NUIT

21 juin 2024
Catégorie(s) :

La cause est entendue : le programme du RN, squelettique, se limite à quelques mesures économiques non compensées par des recettes : baisse de la TVA sur les produits énergétiques tout de suite ; pour celle sur les produits de première nécessité, on verra plus tard si l'audit des comptes publics le permet et, parions-le, il ne le permettra pas ; pourtant « première nécessité » a un sens... Un programme illibéral fait pour les affaires mais pas pour la population, avec bien sûr de la préférence nationale et de la xénophobie pour faire des étrangers des employés dociles acceptant des salaires dérisoires, car le RN divise pour mieux servir le capital. Retour aux années 30.

En face le NFP veut lever de nouveaux impôts, l'idée étant que les impôts levés n'aillent pas à ceux qui en paient le moins, les riches, mais bien au service de l'intérêt général. « Une hérésie pure et simple » s'époumonent les libéraux : ce qui les dérange est la redistribution qui sera obtenue par la fin des privilèges fiscaux réservés aux gros revenus et aux gros patrimoines. Que la Sécurité sociale, et ce que cela comprend en termes de santé et de protection sociale, soit affaiblie par ces privilèges ne les inquiète pas, ils peuvent payer leurs soins ; que l'Éducation nationale manque de professeurs, pas de problème, ils vont dans le privé, de préférence subventionné par l'État. Mais que l'on touche aux dividendes et à leur fortune personnelle, acquise par le travail des autres et/ou l'héritage, voilà qui est inacceptable : l'éternel retour de l'Ancien Régime.

Alors porter le SMIC brut à 2000€, là « c'est du délire ! », même si cela représente environ 15% d'augmentation, soit le taux de l'inflation. Le torpillage du programme économique du NFP* par les serviteurs du capital de tout poil n'a bien sûr rien d'étonnant : l'argent est le premier enjeu politique de la lutte des classes et la nuit du 4 août à l'Assemblée nationale approche.

* Voir notre article sur le financement du programme.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LE SURSAUT RÉPUBLICAIN, ENFIN !

Législatives Par Camille Lainé Coup de tonnerre dimanche dernier, alors que tous les sondages depuis les résultats du 1er tour annonçaient le RN premier voire même avec la majorité absolue, c’est le Nouveau Front Populaire...

L’HONNEUR DES ÉLECTEURS DE GAUCHE ET LES CAFOUILLIS DE F. BAROIN !

Second tour des législatives - Aube Une fois de plus, les électrices et électeurs de gauche de l’Aube se sont déplacés massivement ce dimanche pour faire barrage à l’extrême droite. Cette fois ci, ce sont...

IMPROBABLE PEU IMPOSSIBLE

Au-delà de l’apparent renversement entre les résultats du premier et du second tour des législatives, une ligne de force s'est dégagée : le rejet viscéral de la figure présidentielle et de sa politique brutale, pour...

PLUTÔT HITLER QUE FABIEN ROUSSEL

Par Cerise La vague brune du 30 juin a malheureusement fait tomber de nombreux députés de gauche dès le premier tour des législatives dont Fabien Roussel. Cette défaite a été commentée de nombreuses fois, à...
1 2 3 348

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram