LES VÉRITÉS DE LA MALICE

LES VÉRITÉS DE LA MALICE

27 octobre 2023
Catégorie(s) :

COLÈRE JUSTIFIÉE

Ginette Collot, une de nos dernières Résistantes auboises*, a réagi à l’intervention de la députée FI Danièle Obono déclarant que le Hamas était un mouvement de résistance à l’occupation israélienne. « J’ai bondi d’indignation quand j’ai entendu ça. Comment est‐il possible d’attribuer à un groupe terroriste les vertus, les objectifs humanistes de nos Résistants qui se sont battus contre le nazisme. Tuer des femmes et des enfants, c’est de la pure sauvagerie et rien de plus. Cette agression va aggraver la condition des Palestiniens. La paix va reculer ».

En effet, le Hamas doit son développement à la complaisance de l’extrême droite israélienne, ainsi que l’exprimait Netanyahou en mars 2019 : « Qui veut contrecarrer l’établissement d’un État palestinien doit soutenir le renforcement du Hamas et le transfert d’argent au Hamas, cela fait partie de notre stratégie ».

* Ginette Collot, malgré son passé de Résistance, son implication dans la transmission de la mémoire, n’a toujours pas reçu la reconnaissance nationale qu’elle mérite.


L’ACCORDÉON SORT DE PRISON

Les Belles Écouteuses, c’est une asso troyenne qui se distingue par la qualité des concerts qu’elle offre au public. Pas toujours dans des lieux appropriés vu que les salles réservées à la musique sont rares ou inadaptées. À Troyes, vendredi dernier, un duo accordéon-violoncelle était invité au Temple, édifice religieux dont la sobriété des murs n’aide pas à étouffer la résonance. Malgré cet aspect dommageable, le duo Eos formé par Angel Villart, accordéon, et Élise Comte, violoncelle, enthousiasma les auditeurs.

La surprise pouvait venir de l’utilisation d’un accordéon, rare dans la musique symphonique, bien qu’il y soit de plus en plus présent. Deux raisons expliquent le phénomène : une nouvelle pléiade d’artistes chevronnés issus d’écoles prestigieuses et la fabrication d’instruments de concert de haute qualité comme le « bayan » d’Angel Villart, spécialité russe. Ces sortes de Stradivarius de l’accordéon sont aussi d’un prix confortable. Mais la qualité du son, la richesse du répertoire parfois très moderne, la fusion parfaite entre deux instruments qui ne se fréquentaient pas autrefois, tout cela montre que l’accordéon est sorti du ghetto dans lequel on l’a longtemps tenu.

Nota bene : L’histoire de l’accordéon est racontée dans les 2 derniers numéros de la revue Bourse du travail histoire vivante.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram