ÊTRE OU NE PLUS ÊTRE

ÊTRE OU NE PLUS ÊTRE

11 août 2023
Catégorie(s) :

« L’ère du réchauffement climatique est terminée. L’ère de l’ébullition mondiale est arrivée », a dit Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU, le 27 juillet. Le temps nous est compté, il faut choisir : les profits d’une infime minorité ou mourir. La barbarie ou la sortie du capitalisme. Mais cela ne se fera pas sans un puissant mouvement des citoyens du monde entier. L’appel de Marx et Engels* à l’union des travailleurs du monde entier est devenu d'une actualité encore plus pressante.

Cette union mondiale ne pourra pas être sans une mobilisation exceptionnelle des peuples, unis avec l’objectif de déraciner un système de plus en plus militarisé, de plus en plus autoritaire… De plus en plus mortel. Mais rebattre les cartes pour une transition des modes de production et de vie doit s'articuler avec la mise en oeuvre d’une garantie de moyens d’existence décents pour chaque habitant.e de la planète. « Pas possible ! Illusoire ! Pas finançable ! », diront une nouvelle fois les économistes et théoriciens de la doxa néo-libérale. Pendant la pandémie, n'a-t-on pas créé de la monnaie pour faire face aux besoins ? Il faut faire de même pour financer la transition environnementale en changeant le rôle des institutions bancaires nationales et mondiales, en limant jusqu’au sang des gencives les crocs des marchés financiers et mettre fin à l’hégémonie du dollar sur l’économie globale, en créant une monnaie commune mondiale décidée par tous les États de la planète.

Va-t-on, dans les médias, continuer ainsi longtemps à caqueter en banalités et mensonges ? L’enjeu est aussi simple que douloureux : vie ou mort de la civilisation humaine ! Être ou ne plus être, telle e st la question : l'ère de l'ébullition « sociale » mondiale doit arriver.

* Le célèbre slogan a en réalité été repris d'un livre de Flora Tristan, « L'Union ouvrière » (1843), penseuse encore aujourd'hui largement évincée de l'historiographie de l'internationalisme ouvrier et de la condition féminine.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram