CIVILISATION

CIVILISATION

14 juillet 2023
Catégorie(s) :

La deuxième charge de l'État italien, la présidence du Sénat, est occupée par un personnage qui semble sorti des années 1925-26, lors de la prise de pouvoir absolu du parti fasciste. Il s'appelle Ignazio (non, ce petit nom n'est pas charmant...) La Russa, a 76 ans et a depuis sa jeunesse milité dans tout ce qui va du néofascisme au post-fascisme. En février 2020, en pleine épidémie de covid, il publie sur son compte Twitter : "Ne tends la main à personne, la contamination est mortelle. Fais le salut romain, il est antiviral et antimicrobien". Avant de retirer son message.

En 2018, Il Corriere della Sera visite son domicile milanais et filme sa collection de statues et de médailles de Mussolini, des photos et des livres sur les Chemises noires, l'Italie coloniale, etc. Des images ressorties ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Son fils vient d'être accusé de viol ? Il salit la victime puis se rétracte, averti sans doute qu'avec l'explosion des féminicides, le virilisme ne passe plus. Il calomnie les Partisans qui ont abattu en 1944 32 nazis dans l'attentat de la via Rasella ? Il s'est trompé...Giorgia Meloni se tait...Mais à eux deux, tous deux membres de Fratelli d'Italia, ils sont en train d'instaurer une nouvelle hégémonie culturelle, par des provocations qui alimentent les réseaux sociaux et en s'attaquant aux journalistes des chaînes de la RAI, télévision publique.

Beaucoup ont été remerciés, d'abord ceux de gauche, et les nouvelles émissions devront par contrat parler de natalité et des valeurs de la famille, et ne plus parler des valeurs d'accueil. Le centre gauche italien avec ses 26,2% va devoir affronter le rouleau compresseur idéologique du « centre droit ». Rapport de force qui doit nous rappeler notre ardente obligation de faire connaître notre conception de la société et de la civilisation, avant qu'il ne soit trop tard.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LE PCF PRÉSENTE SON PLAN CLIMAT

Urgence climatique Investissement conséquent dans les énergies renouvelables, relance massive du nucléaire, agriculture raisonnée, primauté du transport en commun, zéro artificialisation nette des sols, nouvelles filières industrielles pour la transition énergétique, pôle public financier permettant...

TCM NE COCHE PAS BEAUCOUP DE CASES !

Climat : les mauvais élèves de l’Aube - Troyes Champagne Métropole - Décarbonation Atteindre la neutralité carbone en 2050, comme le préconise le GIEC et la loi climat nécessite, c’est une évidence, l’engagement des collectivités...

CHAUFFE MARCEL !

Climat : Les mauvais élèves de l'Aube - Romilly sur Seine Un « poumon vert » annoncé depuis 2019 au lieu-dit « Le Petit Trou du Chêne », mais le dossier « demande à être...

EMPREINTE 2050, EXTRAITS...

Transports, logement, industrie, agriculture… Tous les secteurs économiques sont concernés par le plan climat du PCF. « Empreinte 2050 » montre que l’on peut atteindre les transformations économiques, sociales et culturelles qu’impose la neutralité carbone...
1 2 3 276

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2023 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram