À ROMILLY C’EST DANS LES TÊTES…

À ROMILLY C’EST DANS LES TÊTES…

6 juillet 2023

Sécurité et tranquillité publique

L’annonce du maire de porter à 100 les caméras de vidéosurveillance pose doublement question. Leur coût et leur efficacité dans un contexte où se développe dans notre ville une très nette tendance à l'augmentation des délits, des incivilités et des dommages aux biens et propriétés. Pour les communistes, plus de sécurité et de tranquillité, passe avant tout par une réorientation des moyens sur l'aspect préventif et le tissage de liens avec la population du territoire et plus particulièrement de certains quartiers.

♦ L’emploi : le mauvais exemple du Maire

Éric Vuillemin s’approprie le retour au nid du Coq Sportif. Une bonne chose, certes, mais quelle qu’aurait été la “couleur” politique du Maire, c’est essentiellement une question d’image pour la marque et les retombées marketing qu’ils en attendent qui ont motivé la décision des actionnaires (décision confirmée dans les médias par le Coq lui-même). Avec un taux de chômage de 25% pour les jeunes, un centre-ville qui est la “foire perpétuelle aux commerces éphèmères”, le maire qui promet des emplois à foison, mais qui a supprimé plus d’une centaine de postes d’agents communaux depuis 2008, donne un bien triste et très mauvais exemple.

 L’eau et le prix de l’eau

Dans une ville où l’eau est la plus chère du département et où était prévu de mettre en application le 1er juillet une hausse de un euro par m3 de la redevance communale, les communistes persistent à demander son annulation, ce qui est tout à fait possible, puisqu’en 2021, les budgets eau et assainissement de la Ville étaient en excédent de 5,3 millions. La “baisse de la hausse” de 0,40 € par m3 n’est aucunement un geste de bonne volonté du Maire, car il ne fait pas de doute que les 2 500 signatures obtenues sur la pétition du Comité de défense des usagers et les diverses initiatives organisées ont pesé. Faire baisser le prix de l’eau et défendre la réintégration de ce service dans le périmètre communal restent le fil conducteur du PCF et de ses élu.e.s au Conseil municipal.

Partager l'article :

Les dernières actus

LES PAS TRIOMPHANTS DE MANOUCHIAN

Panthéonisation Missak Manouchian a intégré mercredi le temple républicain, avec son épouse Mélinée, quatre-vingts ans après avoir été fusillé par les nazis. Avec lui, c’est toute la Résistance communiste et étrangère qui se voit honorée...

LE LIEN PARTICULIER DES COMMUNISTES AUBOIS AVEC CET ÉVÉNEMENT

Outre la cérémonie officielle organisé par L’ANACR devant le monument de la Résistance et de la déportation à Troyes, où la fédération de l’Aube a déposé une gerbe, les communistes aubois ont souhaité s’inscrire dans...

EXPOSITION

Missak MANOUCHIAN à la Fédération de l’Aube du PCF Jusqu’au 9 mars du lundi au vendredi de 10H à 18H

CHAROGNE

Épilogue du feuilleton Bygmalion. L’histoire d’une campagne électorale qui a coûté beaucoup trop cher pour un candidat dont la Justice dit qu’il ne pouvait ignorer une telle sortie de route. L’histoire d’une élection coup de...
1 2 3 305

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram