À LA POPULATION DE DÉCIDER !

À LA POPULATION DE DÉCIDER !

Romilly-sur-Seine - Cinéma Eden

PAR LA SECTION DU PCF DE ROMILLY-NOGENT & LES ÉLU.E.S DE GAUCHE DU CONSEIL MUNICIPAL

Sans même que le Conseil Municipal en ait décidé, Éric Vuillemin vient d’annoncer la mise à mort de l’activité cinématographique de l’Eden pour la confier à des promoteurs privés.

L'idée n'est pas nouvelle puisque avant 2014, il avait annoncé à plusieurs reprises la création d'un multiplexe sur la zone de l'aérodrome accueillant plus de 200 000 spectateurs chaque année. Le projet était ficelé et les dates de réalisation et d'ouverture programmées et annoncées.

L'attachement de la population au cinéma Eden

Mais les promoteurs, SORODI (Leclerc) et Reverchon, tout comme le maire de Romilly, n'avaient pas mesuré combien la population de notre ville et des environs, tous âges confondus et de toutes opinions, était extrêmement attachée au maintien du cinéma Eden, lieu historique de Romilly faisant partie du patrimoine local. Cette population dans toute sa diversité s'est rassemblée, s'est mobilisée sans relâche pendant plus de deux ans pour dire “Non” à la fermeture du cinéma Eden et au projet de multiplexe. Le cinéma Eden, qui rappelons-le, a pris un nouveau départ en 1984 avec la réhabilitation profonde des lieux par la municipalité de l'époque et la création de trois salles et d'un espace exposition, inaugurés par des grands du cinéma : Marcel Carné, François Truffaut et Claude Lelouch. Encore des noms qui risquent de disparaître de l'Histoire locale. C’était aussi cela cette époque. Dans cette action, avec d'autres, nous avons pris toute notre place en étant avec nos élus force d'impulsion, de propositions dans un esprit d'ouverture et de rassemblement. Cette bataille a fini par être gagnée puisque le projet de multiplexe a été abandonné permettant à l'Eden de poursuivre son activité.

Au service des promoteurs

Avec ce retour en arrière, le Maire montre qu’il n'avait en fait jamais abandonné son idée de servir les intérêts des promoteurs. Mais à quelques mois des élections municipales de 2014, ce dossier devenait extrêmement gênant pour le Maire et sa majorité. À Romilly, on ne parlait pratiquement que de cela, d'où sa volte-face à quelques semaines de cette élection avec cette déclaration : “ tant que je serai maire de Romilly, l’Eden restera Cinéma ”.

Aujourd'hui, Éric Vuillemin, pour justifier ce rétropédalage, prétend avoir changé d’avis pour ressortir quasiment le même projet avec les mêmes promoteurs. Nous tenons donc à rappeler au maire et à sa majorité qu'aux municipales de 2020, ils n’ont pas reçu mandat des électeurs pour fermer le cinéma Eden, Il n'appartient pas au maire de décider seul avec les promoteurs de l'avenir de cet équipement public. En leur confiant cette activité cinématographique qui, pour eux, n’est que du business, le Conseil Municipal perd la main sur le prix des places et la politique tarifaire, sur la programmation et sur le lien entre cinéma et milieu scolaire.

Votation citoyenne, nous faisons le choix de la démocratie !

Pour ces raisons et d'autres, nous considérons que l'activité cinématographique doit demeurer à l'Eden. Qu'en pense la population ? C'est pourquoi, compte tenu de l'opposition extrêmement forte de la population au premier projet de multiplexe, et de l'importance de ce dossier, nous faisons au Maire une proposition très concrète : que la parole soit donnée à la population. On verra bien si elle a changé d'avis. Dans cet esprit, nous demandons l'organisation d'une vraie consultation permettant un exposé des différents points de vue, les pour, les contre, le tout étant tranché par un vote de la population.

Il appartient au Conseil Municipal de le décider et de l'organiser. Pour ce qui nous concerne, avec les élu.e.s de l'opposition de gauche, nous sommes prêts à y prendre toute notre part. Comme nous sommes prêts à envisager différentes initiatives que nous prendrons avec d'autres si cette proposition de votation citoyenne était rejetée par le Maire. Au moment où tout est imposé par tous les moyens à notre peuple - on vient de le voir avec le dossier des retraites -, eh bien nous, sur la question du cinéma Eden, nous faisons le choix de la démocratie.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram