LE MONSIEUR EMPLOI QUI EN SUPPRIME LE PLUS !

LE MONSIEUR EMPLOI QUI EN SUPPRIME LE PLUS !

10 mars 2023

Romilly sur Seine

Aux municipales de 2008 Éric Vuillemin s'est présenté comme le Monsieur Emploi de Romilly sur Seine. On allait voir ce que l'on allait voir ! Les promesses et les annonces n'ont pas manqué. Il promettait de transcender notre ville.

Quinze ans après on en est bien loin, son bilan est plutôt mitigé. En effet le taux du chômage (catégorie A) dépasse toujours les 20 % ; le taux de chômage des jeunes est de 25 % (15 points de plus qu'au plan national).

La seule bonne nouvelle pour notre ville aura été celle du retour du Coq Sportif avec actuellement une centaine d'emplois contre six cent auparavant. Un retour qui correspond avant tout à la stratégie des actionnaires de réinvestir pour des raisons de marketing dans la ville de création de cette marque devenue prestigieuse. Quel que soit le maire en place ce retour était programmé.

Avec Éric Vuillemin, Sarkozy continue de sévir à Romilly.

Le non remplacement d'un départ sur deux à la retraite dans la fonction publique par Sarkozy continue d'être la règle du maire de la deuxième ville du département. Actuellement le nombre d'agents communaux est de 218 contre 320 en 2008. Une casse d'une centaine d'emplois qui correspond à la suppression, à la diminution de services rendus à la population et aux transferts de missions vers le secteur privé. En 2023, 17 communaux ne devraient pas être remplacés ; 8 dans les services régie/espaces verts/voirie; 3 dans l’éducation/enfance/jeunesse, 6 dans d'autres services.

Une casse de l'emploi cause du déficit de la caisse de retraite des agents des collectivités locales.

Au moment où le dossier des retraites met en pleine lumière la question de son financement, on mesure mieux combien l'emploi est la solution pérenne permettant de garantir notre système de répartition.

Moins d'emplois, c’est moins de cotisations et plus de déficit !

Les collectivités locales n'y échappent pas comme le rappelait récemment dans la gazette, Richard Tourisseau : « Si l'on n’embauche pas de fonctionnaires, notre déficit ne va pas s'améliorer ». Ainsi en cassant l'emploi public le maire LR de Romilly, parti de droite qui s'apprête à voter la retraite à 64 ans de Macron, participe à l'affaiblissement des recettes de la caisse de la CNRACL (caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales).

En confiant la gestion de notre ville à la droite voilà ce que l'on récolte !

 

Partager l'article :

Les dernières actus

TAXE LAPIN, LA NOUVELLE CAROTTE DU GOUVERNEMENT !

Annonces santé : Par Camille Lainé Gabriel Attal a présenté samedi 6 avril une série de mesures pour soi-disant lutter contre les déserts médicaux et faciliter l’accès au soin. Décidément notre premier ministre est adepte...

UNE TROMPERIE ÉNORME !

Pouvoir d’achat L’inflation continue d’augmenter. Tous les jours chacun peut estimer la perte de son pouvoir d’achat. La tromperie de Bruno Le Maire sur le panier prétendument garanti est énorme. Idem sur le prix de...

NOS AMIES LES FEMMES

Le magazine Femme actuelle vient de publier un classement des villes en fonction de la qualité de vie qu'elles offrent aux femmes sur 4 critères : l’offre de soins spécifiques, la sécurité, le cadre de...
1 2 3 323

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram