LES USAGERS VONT PAYER LES TRAVAUX DE RACCORDEMENT
La chaufferie de la Chapelle / Les Noës et l’incinérateur Véolia

LES USAGERS VONT PAYER LES TRAVAUX DE RACCORDEMENT

7 janvier 2022
par 

TCM - Réseau de Chaleur - Valaubia

Le raccordement du réseau de chaleur de la chaufferie de la Chapelle St Luc - les Noës à l’incinérateur a été voté par les élu-es communautaires de Troyes Champagne Métropole. Un certain nombre d’entre eux se sont abstenus (dont B. Champagne - PCF) d’autres ont voté contre (JP Cornevin et A. Zajac - PCF).

Le raccordement à l’unité de valorisation énergétique, UVE, aurait pu représenter une source de chaleur meilleure marché pour les usagers du réseau, compte tenu de la forte augmentation des autres sources d’énergie, le gaz, l’électricité et le fioul.

Malheureusement le gain d’économie potentielle va être absorbé par le coût des travaux de raccordement qui sont maintenant annoncés à 3,2 M € HT et bien sûr par le prix de vente du mégawatt/h qui est de 21,50 €. Sans compter le montant des pénalités de résiliation de la délégation de service public qui n’est pas encore négocié, mais d’ores et déjà annoncé entre 1 et 2 millions €, et qui sera, comme tout le reste, intégré dans les charges des locataires et des usagers du réseaux.

Pourtant, bien que les décideurs de TCM ne le disent pas, dès 2016, lors de la signature de la délégation de service public pour la gestion de l’incinérateur entre le SDEDA et Véolia, était prévue une recette de 520 000 € de vente de chaleur au réseau du Grand Troyes (donc à la chaufferie de la ZUP) sans laquelle le budget de l’incinérateur n’est absolument pas viable.

TCM était donc en position de force pour négocier au mieux un futur raccordement. Or la multinationale Véolia s’en tire à nouveau à bon compte.

• Les usagers vont payer plein pot le raccordement et les travaux d’adaptation qui vont avec, contrairement aux entreprises Michelin et Mefro pour qui les travaux de raccordement sont pris en charge par le délégataire (Véolia).

• Troyes Champagne Métropole, via sa nouvelle régie va acheter la chaleur plus chèr que ces entreprises.

• De plus lorsque l’on fait le calcul du nombre de mégawatt/h nécessaire pour alimenter la chaufferie, multiplié par le prix que Véolia va vendre sa chaleur soit : 21.50 € on arrive à plus de 700 000 € d’achat de chaleur, alors qu’en 2016 Véolia ne prévoyait que 520 000 € de recette. Voilà déjà une belle plus value.

• Si l’on ajoute le montant des pénalités pour la résiliation de la DSP, entre 1 et 2 millions €, l’addition est lourde

Au final les usagers du réseau de chaleur vont payer le prix fort.

Partager l'article :

Les dernières actus

LES VOEUX DE LA DÉPÊCHE DE L'AUBE

Fin 2021 comme promis nous avons fait la fête à la Dépêche avec une belle exposition toujours visible aux Archives de l’Aube et une conférence donnée par Jean Vigreux dont le thème était le Congrès...

PARTICIPONS ENSEMBLE AUX TRANSFORMATIONS URBAINES, SOCIALES ET ÉCOLOGIQUES

Par Anna Zajac Troyes - Conseil municipal Les élu-e-s de la ville de Troyes ont découvert « le projet Troyes 2030 » lors du Conseil municipal du 6 décembre dernier. Alors que les rapports à...

SANTÉ, ACCÈS AUX SOINS LES PROPOSITIONS DE FABIEN ROUSSEL

Le coronavirus a bouleversé la situation sanitaire de tous les pays du monde. Cette situation de crise exacerbe un contexte que nous connaissions bien avant la crise : Celui des inégalités profondes qui traversent notre...

LES VOEUX DE L’ORCHESTRE D’HARMONIE

Tout est noir, la salle, la scène, les musiciens C’est la mode paraît-il, même les voeux nous arrivent sur papier suie. Tout est noir, même le programme, et de ce fait quasiment illisible. On distingue...
1 2 3 72

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram