ET SI LES COMMUNISTES AVAIENT EU RAISON AVANT LES AUTRES...
Une des affiches de la campagne pour l’emploi du PCF des années 80

ET SI LES COMMUNISTES AVAIENT EU RAISON AVANT LES AUTRES...

24 décembre 2021
par 
Catégorie(s) :

Par Joë Triché

Dans un entretien accordé à l’Est-Éclair du 23 novembre 2021, Eric Lombard, Directeur général de la Caisse des dépôts, nous explique combien il est important d’avoir des usines dans notre pays, au bon niveau en matière de limitation des émissions de carbone, afin de limiter au maximum l’achat de production fabriquée dans des pays à partir d’énergie carbonée comme le charbon.

Et il ajoute : « En plus ces produits doivent être transportés jusqu’à chez nous.» La justesse de cette analyse nous la faisons notre car le Parti Communiste Français avec ses élu.es et militant.es a dès les années 80 condamné et agit concrètement contre ces stratégies patronales de recherche du profit maximum et immédiat en délocalisant les productions réalisées dans notre pays, vers ceux à bas salaires : Maghreb - Asie - Europe de l’Est - Turquie…

Dans notre département 20 000 emplois textile ont été liquidés par le patronat de cette industrie. Tout le secteur du métier de la bonneterie a disparu (Lebocey…). À cette époque, les communistes et la CGT étaient bien seuls pour s’opposer à ce bradage de notre tissu industriel.
Les plus anciens se souviennent des campagnes d’affichage du PCF : « PRODUISONS FRANÇAIS » « VIVRE ET TRAVAILLER AU PAYS ».

Dans l’Aube nombre de rencontres et réunions aux portes des entreprises avec les salarié.es du textile en présence des députés et sénateurs communistes.

Des fonds publics accordés aux délocalisateurs

Tout cela avait permis d’élaborer une loi antidélocalisation - que les gouvernements, qu’ils soient PS ou de droite, ont refusé de mettre en débat à l’Assemblée nationale - pire, pour faire accepter ces mauvais coups ils ont accordé des fonds publics à des entreprises qui délocalisaient pour financer les licenciements. Dans le même temps ils traitaient les communistes d’archaïques voire de terroristes quand ils s’opposaient au départ du travail et des machines.

« Il n’y a pas d’économie sans industrie forte » indique encore le Directeur général de la Caisse des dépôts. Que de chemin parcouru par rapport à la période où l’on nous expliquait que l’industrie, c’était dépassé et que notre avenir se trouvait dans le tourisme et les emplois de service. Les communistes ont eu raison de ne rien lâcher sur les questions industrielles. Aujourd’hui tout le monde ne parle que de relocalisation, de réindustrialisation. Le débat de la Présidentielle n’y échappera pas - Tant mieux ! - Mais attention aux belles formules et envolées sur les plateaux de télévision… Il faut du concret.

À cet effet, je vous conseille de regarder la vidéo sur YouTube (1) où Pierre Laurent sénateur communiste qui représentait Fabien Roussel candidat du PCF au salon du « Made In France » développe toutes les propositions du PCF concernant cette question de la réindustrialisation du pays. Cela ne peut pas être le retour à un capitalisme à la française mais l’occasion d’engager un nouveau type de production au service de l’humain et de la planète.

Et dans ce cadre, des droits et surtout des pouvoirs nouveaux doivent être accordés aux salarié.es, s’appuyant sur de nouvelles institutions financières publiques, un service public de l’emploi et de la formation, et un état stratège pour engager ce nouveau mode de production.

(1) https://www.youtube.com/watch?v=qvt-DMDT_iU :

Partager l'article :

Les dernières actus

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de...

24 H SUR LE MÊME BRANCARD !

Santé - hôpitaux Madeleine Riffaud est aveugle. Mais elle voit bien mieux que beaucoup. Dans une lettre bouleversante adressée au directeur de l’AP-HP la résistante de 98 ans, atteinte d’un Covid long, décrit sa prise...

ENVOYEZ-LUI VOS FACTURES !

Des dizaines de milliers de britanniques ont dit qu’ils cesseront le 1er octobre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. À cette date, les prix auront quasiment triplé en un an. Les compagnies brandissent...

ALLER EN TRAIN... RETOUR EN BUS !!

Inauguration de l’électrification Paris - Nogent S/Seine Ah l’électrification de la ligne 4 ! Un serpent de mer qui alimente le microcosme politique local depuis trois décennies et qui vient de voir enfin sa concrétisation...
1 2 3 148

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram