L’AFFAIRE DES TAGS ANTISÉMITES

L’AFFAIRE DES TAGS ANTISÉMITES

15 octobre 2021
par 

Par Christian Barthélémy

À la suite des inscriptions antisémites et pro-hitlériennes taguées dans le couloir de la gare de Romilly sur Seine, une cérémonie de protestation a eu lieu le 30 septembre devant l’ancien siège de la Gestapo en présence de la Municipalité et des associations patriotiques du département.

Un discours fut prononcé par Christian Barthélémy au nom de la FNDIRP. Nous le reproduisons cette semaine :

« Aujourd'hui nous sommes rassemblés devant ce bâtiment qui était l'ancien siège de la Gestapo allemande ou des tortures et atrocités ont été commises contre nos Résistants romillons dont 18 ont été fusillés. Nous sommes aussi réunis devant cette plaque scellée à ce mur qui rend hommage aux Déportés disparus dans les camps de concentration pour que nous réaffirmions ensemble Non à la haine, Non au racisme et à l'antisémitisme.

Le poète et dramaturge antifasciste allemand Bertolt Brecht auteur de la citation : « le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde » était clairvoyant car malheureusement les faits que nous connaissons lui donnent raison puisque notre ville vient d'être une nouvelle fois le théâtre de l'abominable et de l'horreur. Des inscriptions nazies ont été découvertes à la gare qui ont suscité stupeur et indignation des Romillons et des Aubois.

Ces actes ignobles qui sont des insultes à la mémoire, équivalent à une dégradation de sépulture. Ces faits sont sans doute à mettre à l'actif de nostalgiques du fascisme hitlérien. Ces écrits suscitent naturellement l'indignation et une grande colère des anciens Déportés et Résistants mais aussi de nombreuses personnes de confession juive dont la communauté a payé un lourd tribu dans les camps de concentration et d'extermination qui ont fait 5 millions de victimes innocentes.

Il faut se rappeler aussi que de tels actes ont déjà eu lieu comme le 5 octobre 1980 au magasin de la famille Herszkowicz, le 21 septembre 2004 sur les murs des ateliers SNCF et la maternelle Gambetta, le 28 avril 2006 avec le saccage de la plaque des 18 fusillés romillons, autant de souillures à la mémoire.

Malheureusement Romilly n'est pas un cas isolé et on ne compte plus les profanations des cimetières juifs, les inscriptions révisionnistes au centre de la mémoire à Oradour sur Glane le 20 août 2020 et plus récemment la stèle de Simone Veil à Perros-Guirec qui a été dégradée et recouverte d'inscriptions antisémites et de croix gammées (Simone Veil qui fut Déportée à l'âge de 16 ans à Auschwitz).

Mais faut-il s'étonner de ces inscriptions nauséabondes et inhumaines qui sont de véritables appels aux meurtres mais aussi les conséquences dramatiques d'un regain exacerbé des idéologies racistes, antisémites, homophobes prônées par des mouvements extrémistes qui sont relayées complaisamment par certains médias et qui circulent librement sur les réseaux sociaux. Ces inscriptions sont atroces et dignes de sanguinaires SS : « Gaz contre le juif, vive Hitler et brûle les juifs ! » (C. Barthélémy lit ensuite les noms des sept martyrs juifs morts à Auschwitz dont celui de la petite Simone Herszkowicz gazée à l’âge de un an).

Oui ces hommes et ces femmes ont connu les affres de la Déportation et ont péri gazés dans les fours crématoires. Nul n'a le droit de faire l'apologie d'un tyran qui a entraîné le monde dans un conflit qui a fait des millions de morts. Cela a été la plus grande tragédie de l'histoire de l'Humanité.

Pour pérenniser le souvenir des 64 Déportés romillons (juifs et non-juifs) dont 23 d'entre eux ne sont jamais revenus des camps de la mort, la FNDIRP, l'ANACR avec tous les démocrates ne tolèreront pas que de tels actes se reproduisent et plainte sera déposée. Nous le clamons haut et fort car si on laisse dire on laissera faire. Vous savez comment cela a commencé... mais vous savez aussi comment cela a fini et la plus grande vigilance s'impose ! »

Étaient présentes les organisations suivantes : ANACR, FNDIRP, MRAP, Secours Populaire, PCF, LDH, Libre Pensée.

Partager l'article :

Les dernières actus

POUR UNE RÉPUBLIQUE SOCIALE, LAÏQUE, FÉMINISTE ET DÉMOCRATIQUE

Un air de Fête de l’Huma régnait ce dimanche au coeur de Paris. Les stands des sections parisiennes installés place Stalingrad assuraient le casse-croûte, pendant que les groupes de musique faisaient monter l’ambiance. Le temps...

Emmanuel Macron

qui, après la tragédie en mer du Nord, parle d'une Europe endeuillée dans ses valeurs humanistes, de soutien inconditionnel aux familles des victimes, mais impose aux migrants, qui pour la plupart viennent de pays en...
1 2 3 62

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2021 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram