AXEL KAHN UNE PERTE IMMENSE

AXEL KAHN UNE PERTE IMMENSE

16 juillet 2021
par 
Catégorie(s) :

DSC09224

Le 28 février 2019, Axel Kahn était l’invité de l’Université Populaire à. Saint-Julien. Il avait choisi ETHIQUE & GENETIQUE comme propos dans lequel l’eugénisme et le racisme furent abordés (et condamnés par lui bien entendu). Ce fut un énorme succès comme en témoignent les images.

Notre département est en deuil. Figure charismatique à cause de ses connaissances profondes, de sa pédagogie et de son charme indéniable, il nous a quittés ce 6 juillet 2021. « Le loup a desserré ses mâchoires », ayant lutté jusqu’au bout comme celui de Vigny, lutté c’est-à-dire distribué tant qu’il l’a pu son amour de la vie et son mépris de la mort. Il n’y a rien après la mort ! Il ne reste de nous que le jugement des vivants selon les traces (écrits, actions) que nous avons laissées. « Personne n’est autre chose que ce qu’il a fait ».

Il nous avait raconté après sa conférence, comment il avait définitivement perdu la foi à 16 ans en 1962 en pleine guerre d’Algérie et avait milité pour l’indépendance de ce pays. Il avait alors adhéré aux jeunesses communistes dont il fut un dirigeant, puis au PCF qu’il alimenta de ses profondes connaissances. Il faut dire que sa mère, Camille Ferriot, fut du temps de Marcel Noël conseillère municipale communiste à Mussy sur Seine. Il tenta la politique en 1977 au PS qu’il quitte 2 ans plus tard tout en restant fidèle à l’union de la gauche. Il était jusqu’à sa mort vice-président des Amis de l’Humanité. Son père Jean s’était suicidé en 1970 et lui avait laissé comme injonction « Sois raisonnable et humain. »
Humain, il le fut toute sa vie et terriblement par son attitude finale. Raisonnable, moins (!), puisqu’il nous a quittés sans être allé jusqu’au bout de son oeuvre pourtant immense.

Mais il sera pour toute l’humanité « ce qu’il a fait » et c’est déjà considérable.

Jean Lefèvre

Cette pensée pour finir :

Gémir, pleurer, prier est également lâche. Fais énergiquement ta longue et lourde tâche dans la voie où le sort a voulu t'appeler, puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler.

Alfred de Vigny

Partager l'article :

Les dernières actus

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de...

24 H SUR LE MÊME BRANCARD !

Santé - hôpitaux Madeleine Riffaud est aveugle. Mais elle voit bien mieux que beaucoup. Dans une lettre bouleversante adressée au directeur de l’AP-HP la résistante de 98 ans, atteinte d’un Covid long, décrit sa prise...

ENVOYEZ-LUI VOS FACTURES !

Des dizaines de milliers de britanniques ont dit qu’ils cesseront le 1er octobre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. À cette date, les prix auront quasiment triplé en un an. Les compagnies brandissent...

ALLER EN TRAIN... RETOUR EN BUS !!

Inauguration de l’électrification Paris - Nogent S/Seine Ah l’électrification de la ligne 4 ! Un serpent de mer qui alimente le microcosme politique local depuis trois décennies et qui vient de voir enfin sa concrétisation...
1 2 3 148

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram