UNE RENCONTRE

28 mai 2021
par 
Catégorie(s) :

Vendredi dernier, je suis allée à Saint-Oulph, dans le canton de Creney. Curieuse église, peu cohérente d'un point de vue architectural, faite à partir d'une maison forte du XIIe transformée au fur et à mesure des siècles en fonction des besoins, car les bâtiments anciens sont comme les constructions en Meccano : on peut les déconstruire pour réutiliser les pierres, les agrandir, les transformer en en changeant l'affectation. Recyclables.

Cependant, posé contre un flanc de l'église, tout seul et sans cartel, était un sarcophage gallo-romain. La caisse était intacte ; parfois on les trouve réutilisées comme abreuvoir ou comme auge pour les bêtes, mais là, non. Le couvercle légèrement travaillé, un peu cassé et moussu, était bien en place. C'était comme une rencontre familière, loin des sarcophages de musée, nettoyés et dûment référencés. Une émotion.

J'avais déjà rencontré ce type d'émotion en entrant dans une tombe étrusque et en voyant une croix gravée sur la paroi du fond : des hommes et des bêtes y avaient vécu au Moyen-Âge, parce que la tombe était assez vaste et qu'ils n'avaient probablement pas les moyens d'habiter ailleurs ; ils avaient, par la croix, changé simplement l'affectation de la construction. En un seul lieu, une courte histoire de l'humanité. L'histoire d'un territoire est protégée par les portes des musées, des châteaux et des églises. Et c'est normal. Mais l'air libre confère aux vestiges un pouvoir, celui de de nous permettre ce voyage vertical, vertigineux dans le temps et c'est pour cela que l'église de Saint-Oulph et son sarcophage sont un lieu magique où l'histoire de l'humanité nous aspire.

Partager l'article :

Les dernières actus

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de...

24 H SUR LE MÊME BRANCARD !

Santé - hôpitaux Madeleine Riffaud est aveugle. Mais elle voit bien mieux que beaucoup. Dans une lettre bouleversante adressée au directeur de l’AP-HP la résistante de 98 ans, atteinte d’un Covid long, décrit sa prise...

ENVOYEZ-LUI VOS FACTURES !

Des dizaines de milliers de britanniques ont dit qu’ils cesseront le 1er octobre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. À cette date, les prix auront quasiment triplé en un an. Les compagnies brandissent...

ALLER EN TRAIN... RETOUR EN BUS !!

Inauguration de l’électrification Paris - Nogent S/Seine Ah l’électrification de la ligne 4 ! Un serpent de mer qui alimente le microcosme politique local depuis trois décennies et qui vient de voir enfin sa concrétisation...
1 2 3 148

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram