CABINE DE TÉLÉCONSULTATIONS : PAS À N’IMPORTE QUEL (MONO)PRIX !

21 mai 2021
par 
Catégorie(s) :

logo aubeane                                                                 logo france assos

La mutuelle AUBEANE et France Assos Santé Grand Est s’associent pour réagir à cette pratique consumériste de la santé qu’incarne la cabine de téléconsultation au sein d’un magasin Monoprix à Troyes dans l’Aube.
Monoprix vient d’installer dans deux de ses supermarchés (Ile de France et Aube) une cabine de téléconsultation afin de proposer à ses « clients » d’effectuer une téléconsultation au moment de faire leurs courses.
Jean-Michel Meyer (Président de France Assos Santé Grand Est) s’alarme : « Nous souhaitons témoigner de notre inquiétude car sous couvert de proposer un service de santé publique monoprix réalise en fait une parfaite opération de marketing. Pourtant France Assos Santé et la Mutuelle AUBEANE sont favorables à toutes les mesures qui peuvent faciliter l’accès aux soins. C’est ce qui a été soulevé très fortement lors du grand débat national mais laissé de côté dans les restitutions. L’amélioration de l’accès aux soins est une demande citoyenne forte, notamment dans les zones désertifiées, mais ne doit pas se faire à n’importe quel prix. »
Principale menace à la qualité et à la sécurité des soins : Si ces cabines sont connectées, elles ne le sont pas au système de santé ni aux parcours de soins coordonnés ne garantissant plus ainsi, qualité, sécurité et prise en charge des frais de santé. Si la téléconsultation est estimée comme insuffisante, vers quel praticien implanté physiquement, Monoprix renvoie-t-il ?
Autre menace, l’accès physique aux soins : bien que cette cabine estampille le pictogramme « handicap », ses dimensions et sa configuration ne permettent pas d’accueillir les personnes en situation de handicap.
Enfin, que penser de l’implantation d’une cabine médicale au milieu de grandes surfaces qui vendent des produits qui peuvent être néfastes pour la santé (alcool, sucreries, produits gras) ?
La télémédecine n’est pas adaptée à toutes les situations et s’inscrit en France dans le cadre d’une relation professionnelle de santé /patient, avec possibilité de consultations présentielles en cas de nécessité. Monoprix va-t-il implanter également des centres de santé sur les territoires ? Le patient ne devient-il pas client ? l’acte médical, un acte commercial ? N’allons-nous pas vers une marchandisation de la santé ?

Partager l'article :

Les dernières actus

UN VERITABLE BANDITISME D’ÉTAT !

Par Patrick Le Hyaric, Directeur le l'Humanité   Pegasus, c’est le nom du logiciel de la start-up israélienne NSO Group, un puissant outil d’espionnage ciblant les smartphones. Le consortium de journalistes Forbidden Stories et Amnesty...

LEPREST ET DIMEY

Il faut signaler à la MOPO (Maison de l’Outil) Mercredi 28 juillet à 21 H 30 la venue de Jehan chantant Leprest et Dimey. La rareté, c’est qu’il sera accompagné par Lionel Suarez, un accordéoniste...

BEAU SUCCES POUR LE STAND DE LA DEPECHE DE L'AUBE

Malgré une météo incertaine et une jauge réduite due à la pandémie, le Festival en Othe a connu un beau succès le Week End dernier. En particulier notre stand de La Dépêche de l’Aube avec...

OBSCÉNITÉ

Impossible d'échapper au rire des quatre passagers du New Shepard qui sortent, inondés de bonheur, de la capsule qui leur a permis d'être trois minutes en apesanteur à 100 km de hauteur pour « observer...
1 2 3 34

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2021 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram