Pas de profit sur la pandémie

Pas de profit sur la pandémie

Par Anna Zajac  

Conseil municipal de Troyes du 1/04/2021

Les vaccins et les traitements anti-pandémiques doivent être un bien public mondial, librement accessible à tous.

Depuis un an La COVID-19 et les variants se propagent comme un feu de forêt. L’espoir de pouvoir en finir avec cette pandémie se dessine avec l’arrivée des vaccins. Jamais un vaccin n’aura été trouvé si vite pourtant les gros laboratoires ont traîné les pieds avant de se lancer, une fois les fonds publics garantis. Pour information l’Union européenne a conclu, dans le plus grand secret, des contrats avec les entreprises pharmaceutiques pour financer la recherche et les capacités de production pour un montant estimé à 2,1 milliards d’euros.

Aujourd’hui ces labos s’accaparent la recherche, refusent de partager le savoir et font monter les prix.

Un autre virus très dangereux menace la solidarité internationale : la finance et sa très influente branche des Big Pharma qui a décidé de faire de l’argent sur la pandémie.

En France et en Europe, l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) lancée le 30 novembre 2020 fait campagne afin que la Commission européenne légifère pour une levée des brevets, qu’elle prenne des mesures pour faire des vaccins et des traitements anti-pandémiques un bien public mondial, librement accessible à tous.

Je propose que la ville de Troyes s’engage en soutien à cette campagne d’initiative citoyenne Européenne. De nombreuses communes ont déjà décidé de communiquer très largement sur cette initiative.

François Baroin n’a pas répondu à cette demande.

Partager l'article :

Les dernières actus

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

Élections législatives Par Camille Lainé Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%,...

L'ESPOIR

L'espoir renaît. « Voilà ce dont on a besoin ; l'espoir. C'était le manque d'espoir qui abattait les hommes » a écrit Charles Bukowski*. Par manque d'espoir, beaucoup se sont agglutinés au bord du cratère...

LA TÊTE DANS LE SABLE

Encore un rapport sur le climat. Chauds les marrons ! Parler colmater à 1,5° voire 2°C est désormais plié et archi-plié. Les prévisions ne sont plus alarmantes, elles sont cataclysmiques. Mais pour une bonne partie...
1 2 3 341

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram