Pour un cinéma populaire à Bar-sur-Aube
La SCOP CasaCiné a un beau projet pour Le Vagabond du futur

Pour un cinéma populaire à Bar-sur-Aube

25 mars 2021
Catégorie(s) :

PAR PATRICK GRACIA - SECTION PCF DE BAR SUR AUBE

L'avenir du cinéma de Bar sur Aube concerne tous-tes les Baralbin-e-s et habitant-e-s de la Communauté de Communes. La Section de Bar sur Aube du Parti Communiste Français tient donc à entrer dans le débat et donner son analyse en publiant intégralement ses notes sur la situation :

Qui gère le cinéma de Bar-sur-Aube ? Et comment ?

Une coopérative animée par 4 salarié.e.s passionné.e.s, fondée sur les principes de l'économie sociale et solidaire et basée sur une gestion désintéressée (ce qui signifie que les associé.e.s ne se versent jamais de dividendes).

Au sein de l'équipe de cette SCOP, CasaCiné, le travail est géré de façon égalitaire, les décisions sont prises collectivement et le but commun est la diffusion du 7ème art sur le territoire baralbin. CasaCiné ce n'est pas juste une entreprise, c'est un pari culturel et humain qui enrichit la communauté locale.

Que se passe-t-il avec le Vagabond ?

Les salles du Vagabond sont actuellement fermées, comme toutes les salles de cinéma en France, à cause de la pandémie de COVID 19, mais pas seulement. Lors d'une expertise mandatée par la Mairie de Bar-sur-Aube et demandée par les travailleur.euses de la SCOP, des inconformités importantes ont été repérées au niveau du système de ventilation.

Le bâtiment, donc, en l'état actuel, n'est pas exploitable, ne peut pas accueillir de public au vu de normes sanitaires existantes (et pas seulement émises pour contenir la pandémie).

Que veut la SCOP CasaCiné pour le futur du Vagabond ?

Les membres de la SCOP veulent rénover le bâtiment actuel du Vagabond, le mettre aux normes et le rendre à la fois plus accueillant, plus sûr, plus écologique et ouvert sur des nouvelles activités culturelles liées au cinéma.

Ils, elles souhaitent continuer à travailler avec les écoles, collèges, lycées, avec les associations locales, les hôpitaux, les Maisons pour Tous....comme ils, elles l’ont toujours fait depuis 2014.

L’équipe imagine le Vagabond du futur comme un lieu culturel aux aspects multiples, ouvert à toutes et à tous, curieux du monde et attentif au territoire, un espace inclusif, participatif et sûr, dans lequel vivre et faire vivre le cinéma dans notre ville !

En conclusion :

Cette équipe de la SCOP CasaCiné, unanimement appréciée à Bar (et particulièrement par les enseignants au vu de la qualité du travail avec les scolaires), mérite d'être soutenue et entendue. Leur demande de rénovation des locaux actuels revenant beaucoup moins cher que le projet pharaonique du ciné-bowling de la Mairie de Bar sur Aube, il convient de renoncer à ce dernier, de renouveler la confiance à la SCOP notamment en continuant les subventions versées jusqu'alors.

Souhaitons que M. le Maire de Bar sur Aube ne soit pas de ces maires qui désirent laisser des traces indélébiles de leur passage à la tête de la municipalité et n'hésitent pas à faire des réalisations grandioses quitte à endetter la ville pour des années et des années.

PS : M. le Maire, dans la presse locale, a annoncé avoir un repreneur pour les locaux actuels. Celui-ci ne rachèterait évidemment pas à n'importe quel prix. Il lui a donc été communiqué un prix de vente. Pour nourrir le débat, il serait correct de porter ce prix à la connaissance des Baralbin-e-s.

Partager l'article :

Les dernières actus

NOUVEAU COUP DE FORCE DE LA MACRONIE

Réforme des retraites - démocratie La réforme des retraites a connu un nouveau rebondissement mercredi 31 mai : la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a retoqué la proposition de loi du groupe Libertés,...

MISÈRE DE LA PSYCHIATRIE EN FRANCE ET DANS L'AUBE

Département - santé Par Alain Buathier La tragédie de Reims est révélatrice, une fois de plus, de l'abandon par l'État de la psychiatrie en France. Comme les MCO (médecine chirurgie obstétrique) elle subit des restrictions...

LA CERVELLE AU-DESSUS DU BONNET

En 1992, La France a signé le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Au dernier sommet du G7 qui se tenait à Hiroshima, le Président s'est fait pourfendeur de la mort atomique, dont le...

PROFITEURS

Quand on feuillette les pages saumon du Figaro, celles consacrées notamment à l’actualité financière, on entre dans un univers très particulier. Ici, il n’est guère question de crise, d’inflation, de conflits, de dette, le tout...
1 2 3 225

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2023 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram