Fabien Roussel propose sa candidature aux communistes

Fabien Roussel propose sa candidature aux communistes

Fabien Roussel, Secrétaire national du PCF, a proposé samedi 13 mars sa candidature à l'investiture pour la présidentielle de 2022, lors d'un Conseil national qui a réuni par visio-conférence près de 150 dirigeant.e.s

Cette candidature est, « à mon sens, le chemin pour remobiliser un électorat déçu, abstentionniste, pour faire reculer les droites, l'extrême droite et leur idées nauséabondes », avait affirmé Fabien Roussel, dans une lettre adressée le jeudi précédent aux militants.

« Tout est fait pour installer dans les esprits le duel du second tour de cette élection (NDLR Emmanuel Macron contre Marine Le Pen), sans connaître l'ensemble des candidats du 1e tour, leurs programmes, sans jamais évoquer les législatives. Refusons ce piège », a insisté le numéro un communiste, élu à cette fonction en 2018 sur la promesse que le PCF aurait un candidat en 2022.

La candidature de Fabien Roussel sera formellement proposée aux « près de 50.000 militants à jour de cotisation », lors d'une « conférence nationale » d'un millier de délégués, les 10 et 11 avril prochain. Puis, les militants voteront le 9 mai pour dire si oui ou non ils veulent d'une candidature communiste en la personne de F. Roussel.

Deux autres communistes se sont également portés candidats à la candidature : Emmanuel Dang Tran (militant à Paris XVe) et Grégoire Munck (Val-de-Marne).

Lors des deux précédentes présidentielles, en 2012 et 2017, le PCF avait soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon, leader de LFI.

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram