VOGUE LA GUERRE

VOGUE LA GUERRE

15 mars 2024
par Remi
Catégorie(s) :

Après deux ans de guerre aux marches de l’Union européenne, on semble redécouvrir peu à peu que « le feu tue », comme l’enseignait, en 1901, un colonel de l'École de guerre à ses élèves qui ne devaient fantasmer que de guerre élégante, amène et courtoise. La Grande Guerre débuta en casoar et gants blancs et s’acheva dans les tranchées glauques en véritable boucherie. En 1929, alors que le colonel, devenu maréchal Pétain, s'assied dans le fauteuil n°18 à l’Académie française, Paul Valéry, dans son discours d’accueil, eut ces mots : « Vous avez découvert ceci : que le feu tue… Je ne dirai pas qu’on l’ignorât jusqu’à vous. On inclinait seulement à désirer de l’ignorer. »

N’est-ce pas un peu ce qui se passe, aujourd'hui, pour nous, occidentaux ? Nous savons que la guerre entre la Russie et l’Ukraine tue, mais on feint d’ignorer le demi-million de morts ou, tout du moins, on en a une idée très vague, presque théorique, artificielle, travestie même, pour les plus jeunes, par les jeux vidéo et les films où ça tue par paquets de dix. Le feu tue et, pire peut-être, il blesse, estropie, charcute à vie les corps et les esprits de gamins et gamines qui, après des jours de combat dans la boue, la nuit, le froid, ne ressemblent plus aux belles photos glacées du magazine Vogue*. C’est cela, la guerre. Ce petit rappel pour les va-t-en-guerre de tout poil qui montent au front sur les plateaux télé. À toutes fins utiles, il serait d’ailleurs intéressant de comptabiliser le nombre de membres des gouvernements successifs, dont un enfant est militaire et donc disposé à « servir en tout temps et en tout lieu » et à faire éventuellement le sacrifice de sa vie, si un Président le lui commandait un jour. Il est vrai qu'on a encore quelques rejetons de « familles tradis » pour s'y coller et intégrer les écoles d'officiers, et, pour le bas de la hiérarchie, le vivier des banlieues et les zones péri-urbaines, comme on dit.

* On peut trouver sur le web une couverture récente du magazine de mode Vogue-Ukraine. La guerre, c'est mode !

Vogue Cmjn

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram