TENUE DE SOIRÉE

9 juin 2023
par Remi
Catégorie(s) :

En Conseil des ministres, abordant la série de violences et de meurtres de ces dernières semaines, le président de la République a utilisé le terme de « dé-civilisation ». C'est un détournement sémantique et un blanc-seing de plus donné à l’extrême droite.

Qualifier de « dé-civilisation » un chapelet d'agressions, d’actes de banditisme et de délits graves - qu’il faut évidemment condamner - remet de l'eau au moulin des campagnes sur l’insécurité, l’immigration ou le « séparatisme ». Macron retaille une tenue de soirée aux mots d'« ensauvagement » ou de « barbarie » des droites extrêmes. C'est, ni plus, ni moins, la reprise des thèses du graphomane d'extrême droite Charles Maurras et de son Action Française sur la « déchéance civilisationnelle » menaçant la France. Et de Zemmour.

Ainsi faisant, le président canalise volontairement la contestation pour faire accepter les violences sociales, les hausses de prix, les discriminations de toutes sortes, etc. Alors que c'est, au contraire, les régressions sociale, écologique, démocratique ; les coups de sabre contre l’égalité des droits (et des devoirs des riches) qui entaillent notre civilisation. La manoeuvre a été orchestrée avec un minutieux « timing » : juste au moment où la droite des Républicains et Darmanin organisent leur covoiturage pour, de mèche, pouvoir faire loi d'un projet inique sur l’immigration.

Qu’ils sont loin les Norbert Élias, Lucien Sève ou Aimé Césaire dénonçant le fait colonial qui « à n’importe quel moment peut déboucher sur la négation pure et simple de la civilisation » ! Le mot de Macron organise sciemment le détournement des justes colères populaires pour les égarer dans le labyrinthe des pires régressions sociales et ses couloirs de haines. Quitte à élargir le boulevard où avance, au pas de la loi, l’extrême droite.

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

BAROIN DANS LA LIGNE DROITE DU GOUVERNEMENT

Troyes - Austérité Par Camille Lainé Bruno Le Maire refuse que sa politique soit désignée comme austéritaire, c’est pourtant le premier mot qui nous vient à la lecture de ses propositions, mais il préfère «...

UN CERTAIN 21 AVRIL

Extrême droite Par Camille Lainé Il y a 22 ans, le 21 avril 2002 pour la première fois l’extrême droite accédait au second tour de l’élection présidentielle. Le choc. Immédiatement des millions de françaises et...

UN BANQUET DE LA DÉPÊCHE DE L’AUBE À GUICHET FERMÉ

Le banquet de La Dépêche de l'Aube aura lieu à guichet fermé. Si vous n'êtes pas inscrits, vous aurez tout de même la possibilité de venir écoutez  l'intervention d'Hélène Bidard, candidate en 4ème position sur...

INFINITUDE

La scène paraît tellement surréaliste qu’on pense d'abord à un canular de 1er avril. Postée sur les réseaux sociaux et vue, paraît-il, des millions de fois en quelques jours, elle est pourtant tristement réelle. Un...
1 2 3 325

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram