LES FUITES DANS LES TUYAUX

3 mars 2023
par Remi
Catégorie(s) :

Nous l'avons dit. Maintes fois redit. La Cour des comptes vient de confirmer la véracité et chiffre l'ampleur des « fuites dans les tuyaux ». Ce sont bel et bien les exonérations, réductions et abattements d'assiettes de cotisations qui plombent les régimes sociaux. Et avec le temps et la succession des gouvernements, les « niches sociales » en tous genres sont devenues une corne d'abondance. La juridiction financière des comptes publics recense 90 dispositifs distincts dont, selon elle, les coûts ont été très sous-évalués à leurs mises en place. Ainsi 100 milliards d'euros de fuites de cotisations creusent les « trous » des régimes, dont celui des retraites, actuellement sur la sellette. On peut arguer que l’État compense. En partie. Mais, aussi chiche soit-elle dans certains cas, la partie ne cesse d'augmenter !

Par exemple, 6,2 milliards sont consacrés au budget de la Sécu pour 2023, peut-on lire dans le Plan de Financement de la Sécurité Sociale (PFSS), en nette hausse comparé au 5,4 milliards de 2022. Rien ne va plus, les jeux sont mal faits ! L'objectif réel de la réforme des retraites est donc bel et bien de réduire le volume global des pensions pour diminuer le plus possible l'apport financier de l’État ; une des mesures pour ramener le déficit sous les 3% d'ici 2027, objectif avoué de Bruno Le Maire.

Mais la Cour des comptes que préside Pierre Moscovici, ex-commissaire européen aux affaires économiques, n'est pas pour jeter le bébé avec l'eau du bain. Loin s'en faut. Car supprimer les « niches » aurait un impact négatif sur l'emploi et la « compétitivité ». Alors qu'un autre rapport constate que les « niches » plus les exonérations fiscales n'ont eu des effets qu'on dira par euphémisme « marginaux », que faire ? Faire payer aux Français le colmatage des fuites. Chacun sait qu'ils se soignent trop, vivent trop vieux et ne travaillent pas assez. On le dit à la TV, dans les journaux. Et même nos ministres, eux qui sont si bien tuyautés.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LE PCF PRÉSENTE SON PLAN CLIMAT

Urgence climatique Investissement conséquent dans les énergies renouvelables, relance massive du nucléaire, agriculture raisonnée, primauté du transport en commun, zéro artificialisation nette des sols, nouvelles filières industrielles pour la transition énergétique, pôle public financier permettant...

TCM NE COCHE PAS BEAUCOUP DE CASES !

Climat : les mauvais élèves de l’Aube - Troyes Champagne Métropole - Décarbonation Atteindre la neutralité carbone en 2050, comme le préconise le GIEC et la loi climat nécessite, c’est une évidence, l’engagement des collectivités...

CHAUFFE MARCEL !

Climat : Les mauvais élèves de l'Aube - Romilly sur Seine Un « poumon vert » annoncé depuis 2019 au lieu-dit « Le Petit Trou du Chêne », mais le dossier « demande à être...

EMPREINTE 2050, EXTRAITS...

Transports, logement, industrie, agriculture… Tous les secteurs économiques sont concernés par le plan climat du PCF. « Empreinte 2050 » montre que l’on peut atteindre les transformations économiques, sociales et culturelles qu’impose la neutralité carbone...
1 2 3 276

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2023 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram