SOIT DIT EN PASSANT

SOIT DIT EN PASSANT

17 février 2023
Catégorie(s) :

Le ministre de l'économie, Bruno Le Maire, a dit vouloir passer « au peigne fin toutes les dépenses publiques : État, collectivités locales, champs social…», dès le budget 2024 pour programmer des « réductions de dépenses significatives ». La tondeuse du ministre est de marque "La Dette", qui devrait bientôt atteindre les trois mille milliards d'euros. Le barbier des services, publics s'entend, préférant pommader plutôt qu'élaguer les superprofits, dividendes, gros patrimoines et hauts revenus, recreuse lui-même la dette en empruntant 270 milliards pour financer le budget 2023. Le barbier de sévices envers l’État lui a ainsi fait une coupe à 51 milliards d'euros en intérêts pour les marchés financiers. Voilà qui défrise ! À trop nous raser avec des discours tirés par les cheveux sur la dette et l'austérité, à ne pas vouloir mettre la boule à zéro des grands chevelus du CAC40, le ministre pourrait bien un jour se réveiller en ayant mal aux cheveux.


ABCD. Ainsi les initialisent les initiés. Archer-Daniels-Midland Company, Bunge, Cargill et Louis Dreyfus contrôlent entre 70 et 90% du marché mondial des céréales. Un marché bien davantage concentré que celui de l'énergie et bien moins transparent. Alors que les prix de l'alimentation s'envolent malgré l'existence d'abondantes réserves de grains, on ignore les stocks que chacun d'eux détient. Par contre - ou parce que - les silos à fric se remplissent. « C » a vu ses profits augmenter de 23% et atteindre 165 milliards de dollars. « A » réalise lui aussi les plus hauts bénéfices de son histoire. Louis Dreyfus a fait croître sa rente de 80% en 2021. Pendant que tout le monde a le regard braqué sur l’envolée des prix du carburant, du gaz, et les profits faramineux des géants de l’énergie, le secteur des céréaliers se frotte les mains et, sans trop tenir à s'exposer sous les feux de la rampe, se fait un max de blé. « C'est un marché relativement efficace », dit un économiste libéral. Il y a donc, là aussi, du grain à moudre et du pain sur la planche. Après une bonne moisson.

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES ÉLU.ES DE GAUCHE S’ADRESSENT AU MINISTRE DE LA SANTÉ

Romilly - Clinique Pays de Seine Face à l’inquiétude provoquée par l’annonce de la mise en redressement judiciaire de la Clinique Pays de Seine, et l’ouverture de l’appel d’offre à reprise, les Élu.es du groupe...

KURDISTAN : UNE RÉVOLUTION DE FEMMES

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes Dans le cadre de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nous avons échangé avec la porte-parole du Conseil Démocratique Kurde-France (CDK-F), Berivan...

SI NON VIS PACEM*...

E. Macron, qui se rêve stratège à longue portée, avait déjà proposé en octobre 23, à Jérusalem, la création d'une coalition régionale et internationale pour « lutter » contre le Hamas. Aucun succès. Il vient...
1 2 3 307

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram