LES VÉRITÉS DE LA MALICE

LES VÉRITÉS DE LA MALICE

6 janvier 2023
par 

DANS L’AUBE...

Bonne année dans l’Aube avec un crime « pro » à la Chapelle Saint-Luc. Que le pékin moyen se rassure, « la victime était défavorablement connue des forces de l’ordre et de la justice. » Je m’interroge sur la nécessité et la légitimité de cette phrase.

On apprend par ailleurs que Valérie, seule députée républicaine de l’Aube, colle elle-même ses affiches de propagande dans les villages. Ça fait peuple, ce qui manque beaucoup à son parti le LR.

La cité du vitrail cartonne. Après trois ans de chantier, nouveauté, beauté, gratuite jusqu’au 31/12 sont cause du succès énorme de cette exposition permanente. Maintenant c’est payant (4 €) à partir de 27 ans. À 27 ans, t’es vieux. Drôle de plafond.

Je m’étais inquiété un moment de la santé de Jean Rottner. Je respire car j’apprends qu’il va diriger régionalement le promoteur immobilier Réalités qui a un fonds de commerce de 30 millions d’euros. Il est vrai que la politique est un dur métier. UDF puis UMP, puis LR tendance Macron et Grand-Estien tendance alsacien, Jean Rottner a eu de grands oscillements. Il vient d’opter pour une assise plus confortable.

Jules est un prénom à casquette mais Julie n’a plus la cote. Ambre, prénom greco-arabe pour les filles, court en tête des prénoms aubois (avec Jules) alors qu’Ambroise a disparu. Voilà de jolis prénoms pour les bébés frais sortis du ventre des mamans éprouvées et parfois des éprouvettes. Mon grand-père s’appelait Eutrope, Maximilien. Eutrope était un saint qui devait guérir les vignes du phylloxéra. Maximilien a donné les règles pour sauver les peuples de la tyrannie. À quand la renaissance de ce prénom qui signerait une prochaine application des règles de la Constitution de 1793 ?

Une salle de Saint-Julien porte le nom de Jimmy Hayes. Ça interpelle. Celui-ci est un basketteur américain né en 1948. Il y a un autre Jimmy Hayes, toujours américain, mais hockeyeur né en 1989. Faire passer l’un pour l’autre aurait été maladroit. Les partisans du basket au Conseil auraient affronté méchamment ceux du hockey sur glace. Mais il n’y en a pas. OK a dit l’opposition.

Romilly se développe à l’est. Le commerce tout au moins, à défaut de l’industrie et des services publics. Ce développement n’est pas dû à l’ingéniosité du maire, pas du tout. Il n’est dû qu’au fric du patron de Leclerc, seul maître à bord du déploiement boutiquier.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

DE BRET À DUSSOPT, LE LONG CHEMIN DE CROIX DU PS

Congrès du Parti Socialiste À la faveur du congrès du Parti Socialiste et de la lecture croisée d’un portrait d’un ex socialiste devenu ministre du travail du gouvernement actuel, je me dis qu’en politique il...

DES VOEUX DE LUTTES ET DE VICTOIRES

L'actu du PCF La situation politique et économique nationale et internationale, les retraites avec l'annonce de l'organisation d'un débat public entre un parlementaire communiste et la députée LR de l'Aube, le 39e congrès du PCF......

LES « MILLIARDISES » POUR LA GRANDE MUETTE

413 milliards ? Mais ça se trouve sous les chenilles d'un char ! Macron augmente d'un tiers le budget de l'armée pour 2024-2030. En 1870, le maréchal Le Boeuf avait dit : « Nous sommes...
1 2 3 188

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2023 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram