Charles de Courson

Charles de Courson

8 juillet 2022
Catégorie(s) :

Le député centriste de la Marne redonne un peu d’honneur et de morale à la politique. Fils de résistant, petit-fils de l’un des députés ayant refusé de voter les pleins pouvoirs à Pétain, il a préféré retirer sa candidature à la présidence de la commission des finances de l’Assemblée nationale, au profit du candidat FI, parce qu’il ne voulait pas bénéficier du report des voix venu du Rassemblement national, et in fine, être élu grâce à son soutien.

Que ceux qui se vautrent dans la collaboration parlementaire avec l’extrême droite, au premier rang desquels les députés LR, pourtant censés être issus du gaullisme, en prennent de la graine.

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram