SÉGOLÈNE

SÉGOLÈNE

27 février 2022
Catégorie(s) :

J’escorte la campagne électorale avec délices. J’ai un peu l’impression d’être la mouche du coche, tant sont bruyants les équipages des candidats et ma voix si frêle. Les tambours battent son plein. Menuel a déjà trouvé son remplaçant : pleine page dans l’Est-Éclair pour
Gatouillat « notre futur député ». Villemin qui s’y voyait déjà est dépité et sonné. Il se met en réserve pour des jours meilleurs. Il manque de clarté, ce gus, il peut nous filer entre les doigts, dit le chef des Républicains. Un jour Macron l’adoube, un autre jour il rejoint Ciotti qui penche pour Zemmour.

Côté gauche, il y a un progrès. La social-démocratie se reconstitue. Elle va de Macron (grand preneur d’otages socialistes) à Mélenchon. Ségolène Royal vient de nous le confirmer. C’est une femme qui trouve énormément de qualités à des tas de gens qui pourraient lui procurer un siège de députée, le jour venu. Encore faut-il miser sur le bon cheval. Son féminisme aigu lui avait désigné Pécresse, au grand dam d’Hidalgo en peine dans les sondages. Mais l’auréole de Pécresse pâlit. Ségolène s’était alors découverte très écolo et avait adoré un temps Jadot.

Restait Mélenchon dans la famille, à qui elle attribue des tas de qualités, certaines véritables, d’autres plus secrètes comme d’être un inconditionnel du système Mitterrand. On connaît le bonhomme qui signa le Programme commun pour piquer 3 millions de voix au PCF. Un
système qui conjugue rouerie, peaux de banane, intrigues et populisme. C’est la social-démocratie reconstituée avec ses tendances et sa rage de gagner en écrasant adversaires ou alliés, celle qui a inventé Macron et cassé la gauche.

Une chose est sûre, elle n’appellera pas à voter Roussel. Il est incompatible avec le libéralisme.

Partager l'article :

Les dernières actus

NOUVEAU FRONT POPULAIRE : DÉTERMINÉ·E·S POUR GAGNER !

Élections législatives Partout en France l’union de la gauche suscite un regain d’espoir, désormais l’arrivée du RN au pouvoir n’est plus une fatalité. L’extrême droite et les macronistes s’en rendent d’ailleurs compte et balisent, ils...

DOUCE NUIT

La cause est entendue : le programme du RN, squelettique, se limite à quelques mesures économiques non compensées par des recettes : baisse de la TVA sur les produits énergétiques tout de suite ; pour...

EN FORCE CONTRE L’EXTRÊME DROITE

À l’initiative de l’intersyndicale ( CGT, FSU, CFDT, SOLIDAIRES au niveau local ), ce sont 1000 personnes qui se sont rassemblées samedi après-midi place Jean-Jaurès à Troyes pour dire leur rejet de l’extrême droite et...
1 2 3 343

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram