PAS CONTENT-E-S !

PAS CONTENT-E-S !

14 juin 2024
Catégorie(s) :

Le TPC ou Théâtre Populaire de Champagne, n’est pas mort. Il a même une sacrée santé.

Il a vendredi, ouvert les portes de son atelier et mis scène une dizaine de comédiens, surtout des comédiennes, rompant avec le dessèchement du théâtre actuel qui ose user jusqu’à la corde l’art du monologue pour alléger la masse salariale. Il est vrai que dans le cas qui nous intéresse ici, il s’agit d’amateurs, et que le but de la metteuse en scène (on dit metteuse maintenant, que ça plaise ou non) c’est de former à ce difficile et aléatoire métier d’actrice-acteur, tout en faisant apprécier le riche répertoire théâtral polyvocal. Le public aussi était là. Content, lui. On l’entendait piaffant, ovationnant. Mon dieu, pourvu qu’ils n’aillent pas jusqu’à devenir des supporters. Chaque comédienne, en effet avait sa coterie et chaque comédien sa chapelle. Un jour, on aura le clan Brecht, le clan Siméon et ce seront de nouvelles batailles d’Hernani. Vive le Théâtre.

Marie Hélène Aïn, la metteuse en scène, avait fait un choix de textes ou plutôt de sketchs souvent drôles bien que le rire puisse mettre en lumière quelques tares de notre société. C’est du théâtre militant car c’est marrant de militer. Le titre court en dit long « Pas content-e-s ». Ça s’entend. Il y a du grabuge en famille, avec les voisins, tout prétexte est bon surtout si traînent les blattes, si on a des choses à dire … et qu’on n’y arrive pas. Voilà un défaut très prégnant dans notre société ; quand on ne peut plus exprimer la richesse qui vous dévore à l’intérieur, on devient l’esclave d’un beau parleur, on vote pour n’importe qui ou on se jette à l’eau. La morale du TPC c’est, faites aux gens dégorger leurs colères.

Pour suivre cette belle idée, il y avait onze personnages en quête de sept auteurs sur la scène au théâtre Gérard-Philipe. Onze héros, surtout héroïnes, quasiment au point pour des fourberies, des Dandin et des précieuses. Ils et elles seront loin d’être ridicules. Elles frisent le professionnalisme.

Avec : Jean Pierre CAHIER, Aude CAILLE, Rachel COLSON, Pascale DROUX, Valérie FOUQUET, Sylvie GARNIER, Véronique GIRARD, Émilie MARTINS, Stéphane RIEU, Téo VOLPE, Anna ZAJAC.

Mise en scène : Marie-Hélène AIN

Lumière : Sylvain NIEMAZ

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LE SURSAUT RÉPUBLICAIN, ENFIN !

Législatives Par Camille Lainé Coup de tonnerre dimanche dernier, alors que tous les sondages depuis les résultats du 1er tour annonçaient le RN premier voire même avec la majorité absolue, c’est le Nouveau Front Populaire...

L’HONNEUR DES ÉLECTEURS DE GAUCHE ET LES CAFOUILLIS DE F. BAROIN !

Second tour des législatives - Aube Une fois de plus, les électrices et électeurs de gauche de l’Aube se sont déplacés massivement ce dimanche pour faire barrage à l’extrême droite. Cette fois ci, ce sont...

IMPROBABLE PEU IMPOSSIBLE

Au-delà de l’apparent renversement entre les résultats du premier et du second tour des législatives, une ligne de force s'est dégagée : le rejet viscéral de la figure présidentielle et de sa politique brutale, pour...

PLUTÔT HITLER QUE FABIEN ROUSSEL

Par Cerise La vague brune du 30 juin a malheureusement fait tomber de nombreux députés de gauche dès le premier tour des législatives dont Fabien Roussel. Cette défaite a été commentée de nombreuses fois, à...
1 2 3 348

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram