EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !
Les communistes aubois.es déjà mobilisé.es mardi soir pour battre l’extrême droite avec le nouveau Front Populaire.

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

14 juin 2024
Catégorie(s) :

Élections législatives

Par Camille Lainé

Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%, le danger de les voir arriver au pouvoir est immense.

Le dangereux pari d’Emmanuel Macron
Le président de la République a lancé un pari fou, dangereux, miser encore et toujours sur la carte du duel avec le RN. C’est d’abord un terrible aveu d’échec pour sa majorité et lui qui joue à l’apprenti sorcier avec l’avenir des Français.

La Gauche rassemblée

La sidération passée, il a fallu agir, les forces de gauche ont donc pris leurs responsabilités. La seule réponse possible face au danger du fascisme : l’union. Dès le soir même, les premiers échanges ont commencé pour déboucher ce lundi soir sur une déclaration commune actant la création d’un nouveau Front Populaire qui rassemble dans une forme inédite toutes les forces de gauche humanistes, syndicales, associatives et politiques pour porter un programme de ruptures sociales et écologiques pour construire une alternative à Emmanuel Macron et combattre le projet raciste de l'extrême droite.

Le Front Populaire rassemble donc l’ensemble des forces de gauche dans leur diversité, avec leurs spécificités, elles sont côte à côte pour porter un projet d’alternative et barrer la route à l’extrême droite. Le temps du bilan des élections européens et de l’analyse viendra plus tard, il y a désormais urgence pour la France et le peuple de gauche appelait le rassemblement de ses voeux. C’est chose faite.

L’heure de la mobilisation

Alors que l'extrême droite a obtenu près de 40% des suffrages, que le chef des Républicains Éric Ciotti annonce qu'il veut faire alliance avec le RN, l'heure est plus que jamais à la mobilisation. Les digues ont sauté, LR n’a plus de républicain que le nom.

Mais l’espoir renaît grâce à l’union et des manifestations fleurissent un peu partout pour dire non à l’extrême droite et de nombreuses personnes, et notamment des jeunes se mobilisent pour dire que ce n’est pas cela la France qu’ils et elles veulent.

Le PCF sera partie prenante de ces mobilisations bien entendu, au côté de l’intersyndicale, elle aussi unie et mobilisée. Une manifestation se tient d’ailleurs ce samedi 15 à 13h30 Place Jean Jaurès à Troyes.

Les défis à relever sont énormes : la gauche doit écrire une nouvelle page de son histoire et être porteuse d’espoir et incarner un autre projet si nous ne voulons pas que l’extrême droite accède au pouvoir. Avec l’extrême droite aux portes du pouvoir l’union était indispensable, le nouveau Front Populaire peut conjurer le danger qui menace le pays et gagner une alternative sociale et démocratique !

S’unir ne veut pas dire gommer les différences et les désaccords mais s’appuyer sur ce qui rassemble plutôt que sur ce qui nous divise avec un objectif commun : mettre un coup d’arrêt au fascisme.

« Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du combat commun »

Louis Aragon

Toutes et tous mobilisé.es pour faire Front Populaire !


BARDELLA : L’IMPOSTURE SOCIALE SE CONFIRME

Même pas 48h après sa victoire aux élections européennes, l’heure est au rétropédalage pour le RN. Son président Jordan Bardella a expliqué être « raisonnable économiquement » et a précisé que s’il devenait premier ministre la question de l’abrogation de la réforme des retraites n’était pas une priorité. Le RN et ses nouveaux alliés LR sont donc alignés sur des propositions contre les travailleuses et travailleurs. Jordan Bardella est même allé jusqu’à annoncer que dans une cohabitation avec Macron dans une situation économique compliquée il serait amené « à faire des choix », des choix contre les intérêts des travailleuses et travailleurs de ce pays visiblement.

Une preuve, encore une, que le RN est et restera toujours l’ennemi des classes populaires. Rappelons-le, les 89 députés RN depuis 2022 ont constamment voté main dans la main avec Macron et la droite. Ils ont voté contre la loi sur les déserts médicaux, contre l’indexation des salaires sur l’inflation, contre l’augmentation du smic et contre l’IVG dans la constitution. Le RN c’est le même programme libéral que Macron la xénophobie et le racisme en plus. La seule véritable alternative de rupture et de progrès social c’est le Front Populaire !

 

 

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LE SURSAUT RÉPUBLICAIN, ENFIN !

Législatives Par Camille Lainé Coup de tonnerre dimanche dernier, alors que tous les sondages depuis les résultats du 1er tour annonçaient le RN premier voire même avec la majorité absolue, c’est le Nouveau Front Populaire...

L’HONNEUR DES ÉLECTEURS DE GAUCHE ET LES CAFOUILLIS DE F. BAROIN !

Second tour des législatives - Aube Une fois de plus, les électrices et électeurs de gauche de l’Aube se sont déplacés massivement ce dimanche pour faire barrage à l’extrême droite. Cette fois ci, ce sont...

IMPROBABLE PEU IMPOSSIBLE

Au-delà de l’apparent renversement entre les résultats du premier et du second tour des législatives, une ligne de force s'est dégagée : le rejet viscéral de la figure présidentielle et de sa politique brutale, pour...

PLUTÔT HITLER QUE FABIEN ROUSSEL

Par Cerise La vague brune du 30 juin a malheureusement fait tomber de nombreux députés de gauche dès le premier tour des législatives dont Fabien Roussel. Cette défaite a été commentée de nombreuses fois, à...
1 2 3 348

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram