LA SINGULIÈRE PREMIÈRE PERSONNE

LA SINGULIÈRE PREMIÈRE PERSONNE

7 juin 2024
Catégorie(s) :

La France s'est vu infliger la première dégradation depuis 2013 de sa note souveraine par l’agence Standard & Poor’s. Celui qui occupe la fonction de ministre de l’Économie et des Finances depuis sept ans fait-il profil bas, se sent-il responsable, déshonoré, piteux ? Que nenni ! Il soutient au contraire avoir « sauvé l'économie française » : « Si, aujourd’hui, nous avons un niveau de dette élevé, c’est pourquoi ? C’est parce que j’ai sauvé l’économie française », a-t-il assené sur BFM. Avec ses petits bras et surtout un gros chéquier qui ne lui appartient pas puisqu'il s'agit de l’argent des Français. On notera l’usage égotique de la première personne du singulier. Pas de nous collectif, mais « je ». Décliné en anaphore : « J’ai sauvé les usines, j’ai sauvé les restaurateurs, j’ai sauvé les hôteliers, j’ai sauvé le monde et l’événementiel, j’ai sauvé des emplois, des compétences, la filière aéronautique ». Super-Bruno. C’est tout le problème d’avoir un ministre des Finances « écrivain » qui tartine à l'envi apologies et panégyriques cousus de fil blanc. Macron a été [dis]qualifié de Mozart de la finance, Le Maire est le Musso de l’économie : un stakhanoviste de l’écriture, un graphomane - six livres en sept ans ! -, le succès de librairie en moins.

Les Échos, eux, tel Roland à Roncevaux, ont assuré l'arrière-garde et sonné du cor et à cri. Les coupables, ce sont, « ces millions de Français pétris d’égoïsme et de conservatisme qui défendent chacun leurs avantages [...] en réclamant la gratuité de la santé, de l’éducation et des services publics ». Mais stop la gabegie ! Les coupables, les égoïstes dispendieux, vont passer à la caisse « avec des réformes de structure, des économies sur les dépenses ». Bruno Le Maire a soutenu l’économie française comme la corde soutient le pendu, en donnant chichement de la main droite ce que la main gauche prenait et va prendre à foison dans les poches. « Je » demain, jeux de vilain.

Partager l'article :

Les dernières actus

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

Élections législatives Par Camille Lainé Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%,...

L'ESPOIR

L'espoir renaît. « Voilà ce dont on a besoin ; l'espoir. C'était le manque d'espoir qui abattait les hommes » a écrit Charles Bukowski*. Par manque d'espoir, beaucoup se sont agglutinés au bord du cratère...

LA TÊTE DANS LE SABLE

Encore un rapport sur le climat. Chauds les marrons ! Parler colmater à 1,5° voire 2°C est désormais plié et archi-plié. Les prévisions ne sont plus alarmantes, elles sont cataclysmiques. Mais pour une bonne partie...
1 2 3 341

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram