LA CLINIQUE DE ROMILLY NE FERMERA PAS

LA CLINIQUE DE ROMILLY NE FERMERA PAS

7 juin 2024
Catégorie(s) :

Romilly-sur-Seine - droit à la santé

Par Camille Lainé

Après des mois d’attente et de mobilisation, le Tribunal de commerce de Troyes a validé l’offre de reprise de la clinique Pays de Seine. C’est donc le groupement HPA Hôpital privé de l’aube qui reprendra la clinique. Un « groupement de coopération sanitaire » sera constitué dans les semaines qui viennent pour permettre la reprise.

Pour rappel, cette offre indirectement liée à l’hôpital public émane du groupement composé de l’hôpital privé de l’Aube, de la mutualité française, du groupement hospitalier Aube/Marne de Romilly et de celui de Bar-sur-Aube. Elle se rapproche de la proposition formulée par la section romillonne du PCF présentée lors de sa conférence de presse du 6 février.

Une proposition de reprise des activités de la clinique privée et du personnel par l’hôpital public qui a été relayée par les élus de gauche du Conseil municipal emmené par Fethi Cheikh auprès du ministre délégué à la santé de l’époque Frédéric Valletoux.

Les communistes ont d’ailleurs été les seuls à prendre à bras le corps cette question et plus largement à se mobiliser contre la dégradation de l’offre de soin à Romilly et son bassin de vie. Le PCF a largement été mobilisé contre la menace de fermeture de la maternité de Romilly, menace qui d’ailleurs continuait à planer suite à la situation de la clinique, les anesthésistes étant en effet mutualisés entre les deux établissements.

Une intervention d’André Chassaigne, Président du groupe GDR.

Les communistes de Romilly, suite à l’annonce de la mise en liquidation judiciaire de la clinique, avaient sollicité André Chassaigne, député communiste et président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine (GDR) à l’Assemblée nationale afin qu’il intervienne auprès de la ministre Madame Vautrin.

André Chassaigne a donc adressé un courrier à cette dernière le 24 mai dernier, dans lequel il rappelle que « les élus municipaux communistes ont réaffirmé leur volonté que la clinique soit intégrée à un pôle public de santé avec des moyens financiers et humains à la hauteur » puis alerte « Si l'activité de la clinique venait à s'arrêter définitivement, Romilly-sur-Seine, deuxième ville du département de l'Aube, et son bassin de vie perdraient un pôle chirurgical essentiel à la population ». Le député termine son courrier en demandant à la ministre de « faire connaître sa position sur ce dossier et le cas échéant, quelles sont les dispositions que le Gouvernement compte prendre pour maintenir sur le territoire ce pôle de santé indispensable afin de garantir à la population l'accès aux soins. »

Ce courrier a été adressé à L’Est Eclair qui n’a pas jugé utile de le publier. Ce qui est dommageable puisque les communistes se sont heurtés au silence assourdissant des autres forces politiques du département.

Éric Vuillemin, maire de Romilly avait déclaré lors des premières alertes des élus d’opposition qu’il n’y avait pas d’affolement à avoir, il a même refusé de mettre au vote en Conseil municipal un voeu en soutien à la clinique proposé par Fethi Cheikh.

Les communistes romillons ont fait part évidemment de leur soulagement concernant la reprise de la clinique et le maintien de ses activités, mais ils restent malgré tout mobilisés sur les questions de santé, qui sont loin d’être réglées sur le territoire, et rappellent que des solutions pérennes et durables sont possibles : tout le pôle de santé de la ville devrait devenir un hôpital public avec des moyens financiers et humains pour garantir le droit à la santé de toute la population du bassin de vie.

Par ailleurs, les Auboises et Aubois dans leur globalité sont touchés par les difficultés d’accès aux soins puisque notre département est un désert médical.

Face aux attaques des libéraux, nous devons défendre l’hôpital public, rendre les soins accessibles à toutes et tous, pour les plus précaires et dans tous les territoires de la République.

 

 

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LA CLINIQUE DE ROMILLY NE FERMERA PAS

Romilly-sur-Seine - droit à la santé Par Camille Lainé Après des mois d’attente et de mobilisation, le Tribunal de commerce de Troyes a validé l’offre de reprise de la clinique Pays de Seine. C’est donc...

PALESTINE : UN ÉTAT MAINTENANT

International La situation à Gaza ne cesse d’empirer, les bombardements continuent, la situation humanitaire est catastrophique, des milliers et milliers de palestiniens sont morts et des milliers d’autres sont déplacés. Un camp de réfugiés a...

UN AVENIR RADIEUX

Il est facile de prédire ce qui va arriver si, en Europe comme en France, les extrêmes droites viennent au pouvoir : l'Italie et la Hongrie sont au banc d'essai. En Italie, Meloni a remplacé...

LE VOTE DU 9 JUIN

La phrase de la semaine ! « L'héritage de mon parti en France, c'est Manouchian au Panthéon. Vous c'est Pétain à l'île d'Yeu ... » Léon Deffontaines le 27 mai face à Bardella sur BFM...
1 2 3 340

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram