« ET COMMENT VOUS FINANCEZ TOUT CA ?! »

« ET COMMENT VOUS FINANCEZ TOUT CA ?! »

31 mai 2024
Catégorie(s) :

Plan Climat : les propositions du PCF

C'est la question qui revient à chaque fois que l'on parle d'avancées sociales ou de solutions aux problèmes écologiques. Mais l'amputation des services publics est un choix politique, pas une nécessité. À un moment où l'urgence climatique et sociale impose la création d'un Fonds européen pour le développement des services publics et la transformation écologique des productions, le PCF a une solution : la BCE.

Faire de la BCE, cet organisme « indépendant » au service du capitalisme, un outil au service du développement social et écologique, vous voulez rire ??

Non. Entre février 2020 et juin 2022, la Banque centrale européenne a acheté pour 2 300 milliards d’euros de titres financiers. Cet argent public n’a servi qu’à sauver la mise de détenteurs de portefeuilles financiers. Il s'agit donc de prendre la main sur cette institution politique qui gère et crée l'argent public des Européens, afin de flécher la création monétaire vers un Fonds de développement économique, social et écologique utile et surtout nécessaire aux populations.

Mais la BCE ne peut pas prêter directement aux États !

Non, mais pendant les crises (financières et sanitaire) elle n'a pas hésité à prêter aux États en achetant de leur dette. De plus, l’article 123 du Traité de Lisbonne stipule dans l'alinéa 2 : « [cette interdiction] ne s’applique pas aux établissements publics de crédit qui [...] bénéficient, de la part des banques centrales nationales et de la BCE, du même traitement que les établissements privés de crédit ».

La Caisse des Dépôts et consignations pourrait ainsi tout de suite financer des projets de développement des services publics. Elle demanderait ensuite à la BCE (via la Banque de France), de refinancer ces crédits à un faible taux. Le Fonds européen pourrait donc d'ores et déjà accéder aux financements monétaires de la BCE.

Seule une volonté politique peut tout changer.

Camenbert

Il est visible qu'avec l'apport du Fonds, le PIB augmente mais cette fois au profit des habitants, via un développement des services publics, indispensables aussi à la lutte contre le réchauffement climatique, et de meilleurs salaires car les besoins de formation pourront être financés. Et ce développement permettra un remboursement indolore du prêt.

C'est pourquoi nous devons populariser avec Léon Deffontaines cette bataille, révolutionnaire et réaliste, pour la mise en oeuvre de ce Fonds européen et construire ainsi les rapports de forces nécessaires à une transformation radicale de l’UE au profit des peuples.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

Élections législatives Par Camille Lainé Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%,...

L'ESPOIR

L'espoir renaît. « Voilà ce dont on a besoin ; l'espoir. C'était le manque d'espoir qui abattait les hommes » a écrit Charles Bukowski*. Par manque d'espoir, beaucoup se sont agglutinés au bord du cratère...

LA TÊTE DANS LE SABLE

Encore un rapport sur le climat. Chauds les marrons ! Parler colmater à 1,5° voire 2°C est désormais plié et archi-plié. Les prévisions ne sont plus alarmantes, elles sont cataclysmiques. Mais pour une bonne partie...
1 2 3 341

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram