LE BRUIT DES BOTTES N’EST PAS LOIN

LE BRUIT DES BOTTES N’EST PAS LOIN

17 mai 2024
Catégorie(s) :

Par Camille Lainé

Ce n’est pourtant pas un cauchemar bien que cela y ressemble : ce samedi 11 mai, une marche néonazie a été autorisée à Paris réunissant des groupuscules d’extrême droite dont le GUD (Groupe Union Défense) et les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires. En même temps avec une extrême droite à 40% toutes listes confondues, pas étonnant que les fachos de tout poil se sentent pousser des ailes. Le climat est de plus en plus délétère, les propos xénophobes sont tranquillement énoncés dans les médias, les actes racistes et antisémites flambent.

Tout ça dans un silence assourdissant, il y a encore quelques années un rassemblement de ce genre en plein Paris aurait suscité un tollé et des oppositions farouches de tous les républicains, force est de constater que ce n’est plus le cas. Ce qui est grave et inquiétant, la normalisation et banalisation des idées d’extrême droite va bon train. On a pu le voir d’ailleurs dans l’Aube avec la venue de Marine Le Pen à Bergères pour la journée des plantes pour faire « selfies et bain de foule » au grand désespoir des organisateurs qui ont dû subir des annulations de dernières minutes avec la crainte que cette récupération politique nuise à l’événement.

On nous explique que ce serait la démocratie et la république de les laisser s’exprimer et donc de ne pas interdire ces manifestations puisque seules celles qui « troublent l’ordre public » seraient interdites. Mais alors quid des manifestations en solidarité avec le peuple palestinien interdites au mois d’octobre ? Soutenir un peuple opprimé serait donc un trouble à l’ordre public mais un défilé avec des symboles incitant à la haine non ? Un deux poids deux mesures bien troublant et bien lourd de sens dans la période.

Il est urgent de rappeler l’imposture de l’extrême droite, puisque ce sont bien le RN et compagnie qui créent ce climat dangereux, ils essayent de redorer leur blason avec un vernis social mais tout cela n’est que du leurre. Ce sont des libéraux doublés de xénophobes, il faut rappeler que les députés RN ont voté contre l’augmentation du SMIC, contre l’indexation des salaires sur l’inflation et encore contre l’IVG dans la Constitution. Ne nous laissons pas leurrer, l’extrême droite que ce soit celle de Le Pen, Zemour ou Bardella reste toujours la même : un danger pour le peuple.

 

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

Élections législatives Par Camille Lainé Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%,...

L'ESPOIR

L'espoir renaît. « Voilà ce dont on a besoin ; l'espoir. C'était le manque d'espoir qui abattait les hommes » a écrit Charles Bukowski*. Par manque d'espoir, beaucoup se sont agglutinés au bord du cratère...

LA TÊTE DANS LE SABLE

Encore un rapport sur le climat. Chauds les marrons ! Parler colmater à 1,5° voire 2°C est désormais plié et archi-plié. Les prévisions ne sont plus alarmantes, elles sont cataclysmiques. Mais pour une bonne partie...
1 2 3 341

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram