UNE QUESTION DE MUNITIONS

UNE QUESTION DE MUNITIONS

2 février 2024
Catégorie(s) :

Faire un enfant ou pas. Jusqu’ici, on croyait naïvement que c’était un choix personnel, celui d’une femme ou d’un couple. On savait qu’il était complexe, déterminé par une ribambelle de facteurs intimes, amoureux, culturels, sociaux et économiques… C’était à la fois simple et compliqué. Mais depuis le show prime-time de Macron, on découvre, l’oeil rond, qu’il s’agit de participer ou non au « réarmement démographique » de la France. Morbleu ! Pour la Patrie reconnaissante, au boulot mesdames, à vos utérus citoyennes, réarmez la démographie ! À quand un prix « bleu-blanc-rouge » pour les meilleures pondeuses ? Le président de la République s’inquiète d’une baisse de la fécondité. Le même qui, en juillet 2017, fustigeait l’Afrique : « Quand des pays ont encore aujourd'hui sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien ».

La question de l’égalité des femmes et des hommes face à la parentalité est au centre de débats. Si les femmes font moins d’enfants, c’est d’abord parce que c’est leur liberté et leur droit le plus strict, au même titre qu’un homme. L’État n’a pas à s’en mêler, ni à fulminer des injonctions de maternité. Mais c’est aussi parce qu’elles sont moins prêtes qu’avant à en payer le prix - bien plus fort que pour les hommes en termes de vie quotidienne, de charge mentale ou de retard sur leur carrière. Ce déséquilibre persistant est politique. Dans son discours, qui réduit les femmes à leur seule fonction reproductive, aucune proposition de modes de gardes renforcés, d’aides matérielles et logistiques spécifiques pour les mères célibataires des milieux populaires, ou de contraintes légales plus fortes sur les employeurs pour ne pas pénaliser les femmes au boulot. Pour que le « réarmement démographique » ne soit pas qu'un pétard mouillé de plus, encore faudrait-il ne pas mégoter sur les munitions.

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES PAS TRIOMPHANTS DE MANOUCHIAN

Panthéonisation Missak Manouchian a intégré mercredi le temple républicain, avec son épouse Mélinée, quatre-vingts ans après avoir été fusillé par les nazis. Avec lui, c’est toute la Résistance communiste et étrangère qui se voit honorée...

LE LIEN PARTICULIER DES COMMUNISTES AUBOIS AVEC CET ÉVÉNEMENT

Outre la cérémonie officielle organisé par L’ANACR devant le monument de la Résistance et de la déportation à Troyes, où la fédération de l’Aube a déposé une gerbe, les communistes aubois ont souhaité s’inscrire dans...

EXPOSITION

Missak MANOUCHIAN à la Fédération de l’Aube du PCF Jusqu’au 9 mars du lundi au vendredi de 10H à 18H

CHAROGNE

Épilogue du feuilleton Bygmalion. L’histoire d’une campagne électorale qui a coûté beaucoup trop cher pour un candidat dont la Justice dit qu’il ne pouvait ignorer une telle sortie de route. L’histoire d’une élection coup de...
1 2 3 305

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram