MILLÉSIME BOUCHONNÉ

MILLÉSIME BOUCHONNÉ

12 janvier 2024
par Remi
Catégorie(s) :

2024, le « millésime français » annoncé par Macron se réfère aux événements qui vont jalonner l’année : le 80ème anniversaire du débarquement, les JO, la réouverture de Notre-Dame-de-Paris en décembre. Le président peine à cacher son plaisir : quand son deuxième mandat est contrarié, pour ne pas dire enlisé, ces événements braqueront les feux de la rampe sur le pays, mais pas pour parler manifestations, grèves ou « émeutes ». La ficelle n'est pas neuve, c'est une façon de prendre ses distances quand, sur le plan intérieur, tout bringuebale. E. Macron sait jouer en virtuose des commémorations et des hommages. La passion du président pour Notre-Dame est éloquente : dès l'incendie, il s’est raccroché à ce drame pour en capter l'émotion quand il traversait une mauvaise passe, quelques mois après les "gilets jaunes". La cathédrale était devenue un refuge comme lorsque François Hollande, confronté à son impopularité au pouvoir, s’était abrité derrière de longues séquences mémorielles, de ces événements glorieux qui fédèrent et rendent fiers ; ce qui ne l’a pas empêché… d’être empêché.

Commémorer, célébrer, c’est tout ce qu’il reste au président. Le danger, selon l’expression du général de Gaulle, c’est d'être un président réduit à « inaugurer les chrysanthèmes », un ersatz de chef de l’État qui représente, palabre, mais qui n’a de capacité d’agir que celle que lui dicte la finance. Les JO, présentés comme un grand événement populaire interrogent déjà sur ceux qui en seront exclus, laissés sur les bord de Seine. Quant à Notre-Dame, les commémorations raviveront sans doute un temps la fierté, la fraternité et le patriotisme des Français, mais elles n’éteindront ni leurs attentes ni leurs angoisses. Pour nous autres, le « millésime » sera l'entrée au Panthéon, le 21 février, de Mélinée et Missak Manouchian. Car le risque, avec le millésime d' E. Macron, c’est que le vin soit bouchonné.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

NOUVEAU FRONT POPULAIRE : DÉTERMINÉ·E·S POUR GAGNER !

Élections législatives Partout en France l’union de la gauche suscite un regain d’espoir, désormais l’arrivée du RN au pouvoir n’est plus une fatalité. L’extrême droite et les macronistes s’en rendent d’ailleurs compte et balisent, ils...

DOUCE NUIT

La cause est entendue : le programme du RN, squelettique, se limite à quelques mesures économiques non compensées par des recettes : baisse de la TVA sur les produits énergétiques tout de suite ; pour...

EN FORCE CONTRE L’EXTRÊME DROITE

À l’initiative de l’intersyndicale ( CGT, FSU, CFDT, SOLIDAIRES au niveau local ), ce sont 1000 personnes qui se sont rassemblées samedi après-midi place Jean-Jaurès à Troyes pour dire leur rejet de l’extrême droite et...
1 2 3 343

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram