IL Y A LOIN DE LA COP AUX LÈVRES

IL Y A LOIN DE LA COP AUX LÈVRES

29 décembre 2023
Catégorie(s) :

Le caractère du consensus de la COP28 finalement atteint à Dubaï relèverait de la bonne surprise. Soit. Une bonne surprise qui se fait attendre depuis le sommet de Rio en 1992, puis la première COP en 1995 à Berlin. Trente ans ! Mais il a fallu se mettre la cervelle en tire-bouchon pour trouver une terminologie anglaise ambiguë : « transitioning away » - s’éloigner progressivement - des énergies fossiles, et dont la traduction elle-même fait déjà débat. La sortie pure et simple - « phase out » - aurait eu le mérite de la clarté, vitale à l’heure où les scientifiques mettent en évidence le hiatus entre ce qui est fait et ce qui est nécessaire pour assurer un futur viable. Un gros ébarbage lexical a été le prix d'un consensus où les plus candides voient la marque d’un accord « historique » qui n'éclipse même pas les lacunes et les accommodements qui l’assortissent, et qui portent les germes de la foultitude d'arguties qui ne va pas manquer d'éclore.

Comme les 27 qui l’ont précédée, cette COP a accouché d’une déclaration de bonnes intentions où la boussole des profits n'a pas été perdue de vue. Son président, le sultan Al-Jaber, n'avait d'ailleurs pas perdu le nord. Selon la BBC, il en a même profité pour mener des tractations et contractualiser plusieurs accords pétroliers. L'occasion fait le larron. Mais il y a aussi des sujets tabous - ou qui fâchent - dans la lutte contre le réchauffement climatique, à commencer par les inégalités. Le vice systémique, c’est la non-mise en priorité de la lutte contre la pauvreté et donc contre les inégalités comme premier combat à mener. Parce que pour sauver la planète, encore faut-il que ses habitants puissent y vivre en gagnant leur vie décemment. Ça aurait eu de l’allure que ce soit dans le riche émirat de Dubaï que cette question soit au coeur du combat. Mais il y a loin de la COP aux lèvres.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES PAS TRIOMPHANTS DE MANOUCHIAN

Panthéonisation Missak Manouchian a intégré mercredi le temple républicain, avec son épouse Mélinée, quatre-vingts ans après avoir été fusillé par les nazis. Avec lui, c’est toute la Résistance communiste et étrangère qui se voit honorée...

LE LIEN PARTICULIER DES COMMUNISTES AUBOIS AVEC CET ÉVÉNEMENT

Outre la cérémonie officielle organisé par L’ANACR devant le monument de la Résistance et de la déportation à Troyes, où la fédération de l’Aube a déposé une gerbe, les communistes aubois ont souhaité s’inscrire dans...

EXPOSITION

Missak MANOUCHIAN à la Fédération de l’Aube du PCF Jusqu’au 9 mars du lundi au vendredi de 10H à 18H

CHAROGNE

Épilogue du feuilleton Bygmalion. L’histoire d’une campagne électorale qui a coûté beaucoup trop cher pour un candidat dont la Justice dit qu’il ne pouvait ignorer une telle sortie de route. L’histoire d’une élection coup de...
1 2 3 305

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram