LE BOUCHER VÉGÉTARIEN

LE BOUCHER VÉGÉTARIEN

23 décembre 2023
par Remi
Catégorie(s) :

Chacune des deux guerres, au Proche-Orient et en Ukraine, a ses sources propres. L'une et l'autre résultent de décennies de confrontation et de siècles, voire de millénaires, d'histoire régionale à nulle autre pareille. Et pourtant, la guerre d'Ukraine et celle d'Israël, c'est la même histoire. Ou plutôt, l’une et l'autre s'inscrivent sur une même toile de fond : la confrontation entre l'Occident et ce que l'on appelle aujourd'hui le « Sud global ». D'un côté, l'Amérique et ses alliés, Israël bien sûr, l'Europe de Dublin à Kiev et d'Oslo à Palerme, et les partenaires lointains et stratégiques, Australie ou Japon. De l'autre, bon nombre de pays du Proche-Orient et les fameux BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui voudraient prendre la tête de ce caravansérail en ébullition. Ce « Sud global », hétérogène, alliance bigarrée et traversée d'inimitiés, tient pourtant par un ciment puissant : la détestation, la haine parfois, de l'Occident et de son leader. Les Chinois méprisent les Russes, les Indiens détestent les Chinois. Mais ils ne veulent plus subir la loi de l'Amérique, au détriment de leurs intérêts propres.

Pour prévisible et prévu qu'il ait été, ce basculement à l’oeuvre n'en est pas moins douloureux. Parce qu'il clôt cinq siècles de suprématie occidentale, depuis les découvertes du XVème siècle. Cinq cent ans de domination sanglante qui ont culminé avec l'empire britannique au XIXème, le plus vaste jamais édifié par l'homme : la reine Victoria régnait alors sur le quart des terres émergées de la planète. Pour l'Occident, cette rétraction géographique et politique est donc désagréable. En « concurrence », mais avec de moins en moins de puissance, il s'est rabattu sur d'autres arguments : les "valeurs". Un faux-nez qui déclenche l'hilarité de tout le « Sud global ». Voir l'Occident exalter la souveraineté des États, la démocratie, la liberté... après avoir colonisé la planète et construit sa prospérité sur l'esclavage et le pillage, c'est aussi crédible qu'un boucher végétarien.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES PAS TRIOMPHANTS DE MANOUCHIAN

Panthéonisation Missak Manouchian a intégré mercredi le temple républicain, avec son épouse Mélinée, quatre-vingts ans après avoir été fusillé par les nazis. Avec lui, c’est toute la Résistance communiste et étrangère qui se voit honorée...

LE LIEN PARTICULIER DES COMMUNISTES AUBOIS AVEC CET ÉVÉNEMENT

Outre la cérémonie officielle organisé par L’ANACR devant le monument de la Résistance et de la déportation à Troyes, où la fédération de l’Aube a déposé une gerbe, les communistes aubois ont souhaité s’inscrire dans...

EXPOSITION

Missak MANOUCHIAN à la Fédération de l’Aube du PCF Jusqu’au 9 mars du lundi au vendredi de 10H à 18H

CHAROGNE

Épilogue du feuilleton Bygmalion. L’histoire d’une campagne électorale qui a coûté beaucoup trop cher pour un candidat dont la Justice dit qu’il ne pouvait ignorer une telle sortie de route. L’histoire d’une élection coup de...
1 2 3 305

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram