UN SERVICE PUBLIC DE LA POSTE POUR LE PLURALISME DE LA PRESSE

UN SERVICE PUBLIC DE LA POSTE POUR LE PLURALISME DE LA PRESSE

15 décembre 2023
Catégorie(s) :

Presse - Liberté d’opinion

Dans la crise économique et sociale actuelle, la presse et nos journaux, dont La Dépêche de l’Aube, vivent une situation difficile, faisant face à l’explosion des coûts, comme celui du papier journal, qui s’ajoute aux transformations structurelles majeures qu’ils doivent affronter.

Pour garantir le respect de la liberté d’opinion des citoyens, fondement de notre démocratie et droit constitutionnel, l’État se doit d’assurer la diffusion de la presse sur tout le territoire, à prix égal et abordable pour tous, à travers le service public postal et des aides publiques.

Or aujourd’hui, au moment même où ce soutien à la diffusion de la presse est plus que jamais indispensable, l’État poursuit son désengagement financier du service public postal, au nom d’objectifs d’équilibre budgétaire qui ne sont pas compatibles avec la défense du pluralisme, puisque la garantie que chaque citoyen puisse recevoir quotidiennement le journal de son choix, qu’il habite en zone rurale ou urbaine, a un coût. Ce désengagement financier a en effet des conséquences importantes sur la distribution de la presse : nombreux sont ainsi les lecteurs et lectrices de nos journaux d’information qui ne reçoivent plus, faute de tournées quotidiennes, leur journal. De plus, le gouvernement réforme structurellement le transport postal en supprimant les tarifs postaux spécifiques à la presse, et en privilégiant le portage.

Au-delà des conséquences sur la précarité accrue des salariés du secteur, le choix du portage, et donc de la privatisation de la distribution de la presse, fait peser une menace importante sur la diffusion de la presse sur l’ensemble du territoire : le portage se développe uniquement dans les concentrations urbaines rentables, et il ne garantit pas le maintien de tarifs accessibles et administrés.

Or, contrairement à celles et ceux de la presse qui est soutenue par les grands groupes financiers et par la publicité, nos lecteurs et lectrices sont au coeur de la vie de nos journaux : leurs abonnements sont une part essentielle de leur modèle économique. Nous appelons donc nos lecteurs et lectrices, à se mobiliser pour la défense et le développement de la diffusion de la presse, en réclamant le retour d’un service public postal assurant ses missions d’intérêt général, notamment via le passage quotidien, nationalement, des facteurs et factrices, et en revendiquant le maintien de la grille spécifique des tarifs pour la presse. C’est la survie économique du pluralisme de la presse qui se joue aujourd’hui !

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES PAS TRIOMPHANTS DE MANOUCHIAN

Panthéonisation Missak Manouchian a intégré mercredi le temple républicain, avec son épouse Mélinée, quatre-vingts ans après avoir été fusillé par les nazis. Avec lui, c’est toute la Résistance communiste et étrangère qui se voit honorée...

LE LIEN PARTICULIER DES COMMUNISTES AUBOIS AVEC CET ÉVÉNEMENT

Outre la cérémonie officielle organisé par L’ANACR devant le monument de la Résistance et de la déportation à Troyes, où la fédération de l’Aube a déposé une gerbe, les communistes aubois ont souhaité s’inscrire dans...

EXPOSITION

Missak MANOUCHIAN à la Fédération de l’Aube du PCF Jusqu’au 9 mars du lundi au vendredi de 10H à 18H

CHAROGNE

Épilogue du feuilleton Bygmalion. L’histoire d’une campagne électorale qui a coûté beaucoup trop cher pour un candidat dont la Justice dit qu’il ne pouvait ignorer une telle sortie de route. L’histoire d’une élection coup de...
1 2 3 305

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram