FEMMES, VIE, LIBERTÉ !
Pendant le rassemblement les noms des 123 femmes assassinées en 2023 ont été égrénés. Symboliquement une participante s’agenouillait à chaque fois.

FEMMES, VIE, LIBERTÉ !

1 décembre 2023
Catégorie(s) :

Aube - Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Le 25 novembre une centaine de personnes se sont réunies devant la préfecture de l’Aube dans le cadre de la journée contre les violences faites aux femmes. Au cours de ce rassemblement, Karina Serranito au nom du collectif féministe local a lu une déclaration dont nous publions de larges extraits…

« Le 25 novembre 1960, Patria, Minerva et Maria Térésa Mirabal, militantes politiques dominicaines sont tuées à coup de machette puis jetées dans un précipice, l’acte est commandité par le dictateur dominicain Raphael Trujilo. En 1999, l’ONU choisit la date du 25 novembre comme journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes. Le 16 septembre 2022, Mahsa Amini est battue à mort par la police iranienne, pour avoir mal porté son voile.

Ces féminicides étaient loin d’être les premiers et ne seront pas les derniers. La violence patriarcale s’abat toujours sur les corps des femmes dans le monde. Elle s’incarne dans nos quotidiens, dans nos propres maisons, au travail, dans la rue, à la télévision, dans les ministères… Elle nous humilie, nous rabaisse, nous bâillonne, nous touche dans nos entrailles, nous tue. Pas de minute de silence, de une des JT, tout juste un titre dans le journal local. Harcelées, agressées, violées, tuées, dans l’indifférence générale. Le mal se perpétue avec la complicité générale d’une société dite civilisée.

Vous êtes en colère ? Nous aussi ! Les féministes iraient trop loin ? les hommes seraient perdus ? tous innocents ? ils seraient balancés sur la place publique ? La présomption d’innocence est devenue un slogan à la mode ! Vous l’avez vue l’arnaque ? On nous tue, et nos manifestations, prises de positions, actions, iraient trop loin ? Alors nous on a dépassé le stade de la colère, on a la Rage ! Cette rage qu’on appelle Résistance, Lutte, Sororité, Adelphité, Amour et Paix.

Parce que là où ils assurent leur domination et leur impunité, où ils sèment la destruction, la guerre, nous, on est là, partout dans le monde, pour revendiquer d’être en sécurité, respectées, traitées avec égalité et dignité ! Pour une société de Paix ! On pense à toutes nos soeurs palestiniennes, israéliennes, afghanes, iraniennes, kurdes, arméniennes, ukrainiennes, russes plongées dans l’horreur de la guerre qu’elle soit intérieure ou extérieure.

Parce que cette violence patriarcale n’est pas une question individuelle. Elle s’inscrit dans un schéma de domination et s’entrecroise avec les autres dominations. Alors ayons la Rage toutes et tous ensemble ! Faisons tout pêter, exploser, pas de limites quand nos corps dominé.e.s sont en urgence vitale ! Sortons de nos zones de confort, de nos éducations, de nos habitudes. Soyons destabilisé.e.s, pertubé.e.s, vulnérables et luttons toutes et tous ensemble contre toutes les formes de dominations.

La Paix ne se décrète pas, elle se construit, elle se revendique. Il va falloir y aller avec les chars d’assauts parce que les dominants ne lâcheront pas gentiment leurs privilèges ! Mais on est des milliers, des millions à lutter chaque jour ! Nos solidarités, rages, résistances sont nos armes de destruction massive !

Pour reprendre le cri de nos soeurs iraniennes : FEMMES, VIE, LIBERTÉ. »

 

 

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

NOUVEAU FRONT POPULAIRE : DÉTERMINÉ·E·S POUR GAGNER !

Élections législatives Partout en France l’union de la gauche suscite un regain d’espoir, désormais l’arrivée du RN au pouvoir n’est plus une fatalité. L’extrême droite et les macronistes s’en rendent d’ailleurs compte et balisent, ils...

DOUCE NUIT

La cause est entendue : le programme du RN, squelettique, se limite à quelques mesures économiques non compensées par des recettes : baisse de la TVA sur les produits énergétiques tout de suite ; pour...

EN FORCE CONTRE L’EXTRÊME DROITE

À l’initiative de l’intersyndicale ( CGT, FSU, CFDT, SOLIDAIRES au niveau local ), ce sont 1000 personnes qui se sont rassemblées samedi après-midi place Jean-Jaurès à Troyes pour dire leur rejet de l’extrême droite et...
1 2 3 343

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram