OUVRONS UNE NOUVELLE PAGE DU RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE ET DES ÉCOLOGISTES !

OUVRONS UNE NOUVELLE PAGE DU RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE ET DES ÉCOLOGISTES !

20 octobre 2023
Catégorie(s) :

Edito cmjn

Par Jean Pierre Cornevin, Secrétaire départemental du PCF

Les communistes aubois n’ont jamais été convaincus que le rassemblement des forces de gauche pouvait se réaliser autour de l’accord électoral de circonstance réalisé au moment des élections législatives de 2022 et que l’on a appelé la Nupes.

Même si aujourd’hui, on comprend mieux quel était l’objectif de Mélenchon lorsqu’il quitta le Parti socialiste pour venir construire avec les communistes le Front de gauche, toujours est-il que ce rassemblement s’était construit avec une volonté partagée qui s’appuyait sur les forces militantes locales, certes inégales du Parti de gauche, du Parti communiste et de milliers de femmes et d’hommes qui pensaient trouver là la source d’une dynamique nouvelle des forces de progrès. Nul besoin d’expliquer longuement les raisons de l’éclatement de ce rassemblement. Il suffit de regarder la violence avec laquelle les principaux cadres de La France Insoumise traitent - comme du temps du Front de gauche - leurs partenaires de la Nupes pour comprendre pourquoi celle-ci ne pouvait finir au mieux qu’en eau de boudin. D’ailleurs je me suis souvent fait cette réflexion : Comment ces gens respecteraient le peuple alors qu’ils ne respectent même pas leur propre famille politique.

Une impasse pour le rassemblement.

La Nupes, telle qu'elle a été constituée pour les élections législatives sous la volonté hégémonique de LFI, était devenue une véritable impasse pour le rassemblement de la gauche. Elle ne reflétait pas l’immense travail que peuvent fournir les militant·es de toutes nos forces politiques pour construire un projet à la hauteur des défis de la crise du capitalisme, un projet de transformation sociale, écologique et démocratique majoritaire dans le pays.

Cela n’avait sans doute pas échappé aux lectrices et lecteurs de La Dépêche de l’Aube, mais les insultes de dirigeants de LFI, comparant la direction du PCF à des collaborationnistes nazis ont atteint une violence qui a sidéré bien au-delà des femmes et des hommes de gauche. Au-delà du non-sens historique, ces ignominies banalisent l’extrême-droite. Dans la foulée, le refus de qualifier d’actes terroristes les atrocités commises par le Hamas, délibérément à l’encontre de civils, affaiblit les rassemblements nécessaires pour la paix au Proche-Orient et la lutte contre les crimes de guerre de l’armée israélienne. Trop c’est trop !

Il fallait sortir de ce traquenard politique qui n’avait plus aucun sens si ce n’est d’assouvir en pure perte le jusqu’au-boutisme présidentielle de Mélenchon.

Un rassemblement utile et respectueux des différences.

Il est temps désormais de construire un rassemblement qui soit utile, respectueux de nos différences et de toutes les forces vives de notre société. Il est temps de construire un nouveau front populaire qui porte les exigences du monde du travail pour battre la coalition présidentielle, les autres forces de droite et l’extrême-droite et relever les défis de notre siècle. L’heure est à une riposte inédite contre les intégrismes et les fascismes.

Il est temps d’ouvrir une nouvelle étape pour la gauche avec un nouveau type d’union, permettant le débat entre nous comme avec les citoyen·nes et les organisations syndicales, avec un projet de transformation sociale, ambitieux, utile, à vocation majoritaire.

Un appel à toutes les forces disponibles.

Nous voulons construire un rassemblement à l’image de l'intersyndicale qui a porté le mouvement contre la réforme des retraites et se poursuit aujourd'hui sur la base de principes simples : respect mutuel, pleine souveraineté de chacune des organisations, luttes et initiatives sur la base de combats et de projets partagés.

Avec cet objectif le Parti communiste français, vient de lancer un appel à toutes les forces disponibles, aux citoyen·nes, aux associatifs, aux syndicalistes, aux socialistes et écologistes, aux radicaux et aux républicains de gauche qui partagent cette ambition pour le progrès social, pour la justice et pour la paix. Fabien Roussel et la direction nationale souhaitent rencontrer dans les prochains jours toutes les forces de gauche et écologistes et débattre publiquement des conditions et des contenus pour construire ce rassemblement dont le pays a besoin.

 

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram