ASSEZ DE BELLES PAROLES !

ASSEZ DE BELLES PAROLES !

20 octobre 2023
par Remi
Catégorie(s) :

On les voudrait passeurs de savoirs. On en fait petit à petit, à travers les drames dont est victime l’École, et bien malgré eux, des gardiens qu’on voudrait garants de la paix dans les établissements. Ce n’est pas leur rôle. Ce n'est pas pas leur vocation. On aimerait voir les enseignants, pas comme « les copains », mais d'abord comme ceux qui, en toute liberté et sans crainte, transmettent les briques de connaissances, les plans et les outils pour bâtir un meilleur avenir. On sait, pour l'avoir pratiqué, le petit jeu du chat et de la souris, entre élèves qui préféreraient vaquer à leurs loisirs – ailleurs que dans une salle de classe – et profs et instits qui, entre pédagogie et autorité pondérée, s'efforcent de forger les citoyens de demain. On ne peut en revanche accepter que ce qui devrait être un sanctuaire devienne un lieu de peur, un endroit où l’on demanderait, par l'irruption des violences de l’extérieur, aux enseignants d’endosser l’uniforme de policiers. De s'armer peut-être, comme aux États-Unis ?

L'assassinat de Dominique Bernard, trois ans après celui de Samuel Paty, nous plonge dans l’horreur tout autant que dans la colère. L’enquête dira si de graves manquements ont conduit au drame. L’émotion est grande au sein du corps enseignant, mais aussi chez les élèves et dans le pays. Mais il y a un temps pour tout. Pour de nécessaires minutes de silence, des hommages solennels ou des panégyriques sur un métier essentiel. Et pour tout le reste. Un discours commence néanmoins à se faire entendre : assez de belles paroles, des actes ! En matière de sécurité, on n’atteindra jamais le risque zéro. Mais certains ont le sentiment, trois ans après la mort de Samuel Paty, que d’une certaine manière et de manière certaine, on les a abandonnés à leur mauvais sort.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

BAROIN DANS LA LIGNE DROITE DU GOUVERNEMENT

Troyes - Austérité Par Camille Lainé Bruno Le Maire refuse que sa politique soit désignée comme austéritaire, c’est pourtant le premier mot qui nous vient à la lecture de ses propositions, mais il préfère «...

UN CERTAIN 21 AVRIL

Extrême droite Par Camille Lainé Il y a 22 ans, le 21 avril 2002 pour la première fois l’extrême droite accédait au second tour de l’élection présidentielle. Le choc. Immédiatement des millions de françaises et...

UN BANQUET DE LA DÉPÊCHE DE L’AUBE À GUICHET FERMÉ

Le banquet de La Dépêche de l'Aube aura lieu à guichet fermé. Si vous n'êtes pas inscrits, vous aurez tout de même la possibilité de venir écoutez  l'intervention d'Hélène Bidard, candidate en 4ème position sur...

INFINITUDE

La scène paraît tellement surréaliste qu’on pense d'abord à un canular de 1er avril. Postée sur les réseaux sociaux et vue, paraît-il, des millions de fois en quelques jours, elle est pourtant tristement réelle. Un...
1 2 3 325

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram