L'EAU ROSE FAIT VOIR ROUGE LES ROMILLONS

L'EAU ROSE FAIT VOIR ROUGE LES ROMILLONS

18 août 2023
Catégorie(s) :

Romilly-sur-Seine

Par la section PCF de Romilly/Nogent

Dimanche 6 et lundi 7 août, la population romillonne a vu de l'eau couleur rose pâle couler des robinets. Un surdosage de permanganate de potassium a rendu l'eau inconsommable pendant 24 heures dans la seconde ville du département.

Ce sont – heureusement – les réseaux sociaux et le partage citoyen d'informations, ainsi que les discussions de voisinage qui ont donné l'alerte qui a suscité beaucoup d'inquiétudes. Après l'eau marron, c'était l'eau rose ! Était-elle consommable ? Pouvait-on en faire usage pour la cuisine ou se laver ?

Inexcusable carence d'informations de la mairie

Autant de questions qui n'ont obtenu que tard dans la soirée des réponses par SMS de la part de Véolia. Message d'ailleurs, que plusieurs témoignages nous ont dit ne pas avoir reçu. Mais là encore, les partages via les réseaux sociaux ont en partie pallié l'inexcusable carence d'informations - voire d'alerte - sur le site internet de la Ville, comme il est normalement pratiqué en cas de potentiels dangers pour la population. C'était dimanche, direz-vous ! Oui, mais les communes ont, week-ends et jours fériés, un élu de « veille ». Et la mairie avec ses moyens de communication est un point nodal d'informations vers lequel se tourne naturellement la population en cas d’événement anormal.

Visiblement, ce dimanche, les tuyaux de la com' du Maire – prolixes en d'autres occasions – étaient bouchés. D'autres SMS de Véolia ont suivi le lundi (avec toujours une réception en pointillés) selon lesquels l'eau ne devait pas être consommée, sans autre préconisation de l'Agence Régionale de Santé. La Ville, elle, mettait en place la distribution… d'une bouteille d'eau par adulte. Maigre pécule liquide qui aurait été bien insuffisant en cas de forte chaleur. Soit. Mais « un sou est un sou », se plaît à dire le Maire. Alors qui va payer cette distribution parcimonieuse ? Le contribuable ou Véolia ?

Déficience technique ou erreur humaine, peu importe. C'est la responsabilité de la multinationale de l'eau qui est engagée. Et à Romilly, où le prix de l'eau est le plus élevé du département, après l'eau marron, l'eau rose fait voir rouge beaucoup de Romillons.

Véolia : l'eau et l'argent de l'eau

Un tour d'horizon des réseaux sociaux donne une idée de la colère qui bouillonne de plus en plus. Depuis des années, les élus communistes demandent au Maire une consultation citoyenne sur une municipalisation du service de l'eau et de l'assainissement, qui aurait comme effet concret une nette baisse des factures. Refus d'Eric Vuillemin, arc-bouté sur sa doxa ultra-libérale, qui a offert un pont d'or à Véolia avec un contrat de 12 ans, courant jusqu'en 2030, alors qu'en 2026 la compétence eau et assainissement sera transférée au Syndicat départemental des eaux de l'Aube (SDDEA) : une manière d'imposer Véolia au SDDEA ! Que du bonheur donc pour cette entreprise du CAC40.

Rappelons que, dans la précédente délégation de service public (DSP), Véolia n'avait pas respecté certaines clauses, notamment le remplacement de 1 800 branchements en plomb, sans que le Maire applique les pénalités de retard, pourtant inscrites dans le contrat. Aujourd'hui, près d'un millier de ces branchements en plomb n'ont toujours pas été remplacés par la Ville qui, suite à un avenant conclu entre le Maire et cette entreprise, doit faire le « boulot » à la place de Véolia.

Notons enfin, qu'en 2023, les dividendes versés aux actionnaires de Véolia ont augmenté de 12% sur l'année précédente : dividende le plus élevé jamais enregistré dans l'histoire de cette multinationale, précise un journal financier. Eau rose pour les Romillons, vie en rose pour les actionnaires.

 

 

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

BAROIN DANS LA LIGNE DROITE DU GOUVERNEMENT

Troyes - Austérité Par Camille Lainé Bruno Le Maire refuse que sa politique soit désignée comme austéritaire, c’est pourtant le premier mot qui nous vient à la lecture de ses propositions, mais il préfère «...

UN CERTAIN 21 AVRIL

Extrême droite Par Camille Lainé Il y a 22 ans, le 21 avril 2002 pour la première fois l’extrême droite accédait au second tour de l’élection présidentielle. Le choc. Immédiatement des millions de françaises et...

UN BANQUET DE LA DÉPÊCHE DE L’AUBE À GUICHET FERMÉ

Le banquet de La Dépêche de l'Aube aura lieu à guichet fermé. Si vous n'êtes pas inscrits, vous aurez tout de même la possibilité de venir écoutez  l'intervention d'Hélène Bidard, candidate en 4ème position sur...

INFINITUDE

La scène paraît tellement surréaliste qu’on pense d'abord à un canular de 1er avril. Postée sur les réseaux sociaux et vue, paraît-il, des millions de fois en quelques jours, elle est pourtant tristement réelle. Un...
1 2 3 325

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram