LE POINT DE BASCULE

21 juillet 2023
par Remi
Catégorie(s) :

La France, triturée selon les exigences du capitalisme, n’a-t-elle pas atteint un point de bascule ? Un moment où le rejet grandissant des politiques ultralibérales guide le pouvoir vers un autoritarisme renforcé ? L'appellation « d’extrême centre », s’agissant de la nature du macronisme ne signifie sûrement pas qu'il serait en position centrale sur l’échiquier politique. Non, mais « l’extrême centre » a une histoire. C'est, pour l’historien Pierre Serna*, les modes de gouvernement en France des régimes de l’Empire et du Directoire : « l’intolérance à tout ce qui ne cadre pas avec un juste milieu arbitrairement proclamé ». Et, précise l'historien britannique, Tariq Ali, c'est le pas de deux où « centre-gauche et centre-droit s’entendent à préserver le statu quo ».

L’aiguisement des contradictions entre le capital et le travail, entre les intérêts d’une petite caste et l’intérêt général, a fait des « cent jours d’apaisement » de Macron un Waterloo. Celles et ceux qui se sont levé.e.s dans les quartiers populaires ces derniers jours ne supportent plus leur situation de paupérisation permanente, les relégations, les discriminations, le racisme, les humiliations, le mépris. Alors qu'en 2005, Chirac avait reconnu les jeunes participants aux émeutes comme les « enfants de la République », le Républicain Retailleau – parmi d'autres – fait montre de son écoeurante intime pensée à leur propos.

Les forces de transformation sociale ont le devoir de bloquer ce point de bascule qui, au nom d'un pseudo combat contre les idées d’extrême droite, les reprend à son compte. C’est d'un autre basculement, à chercher ensemble dans l’unité populaire et citoyenne, dont nous avons besoin.

* Pierre Serna : « L’Extrême centre ou le poison français, 1789-2019 » Champ Vallon, 2019.

Partager l'article :

Les dernières actus

NOUVEAU FRONT POPULAIRE : DÉTERMINÉ·E·S POUR GAGNER !

Élections législatives Partout en France l’union de la gauche suscite un regain d’espoir, désormais l’arrivée du RN au pouvoir n’est plus une fatalité. L’extrême droite et les macronistes s’en rendent d’ailleurs compte et balisent, ils...

DOUCE NUIT

La cause est entendue : le programme du RN, squelettique, se limite à quelques mesures économiques non compensées par des recettes : baisse de la TVA sur les produits énergétiques tout de suite ; pour...

EN FORCE CONTRE L’EXTRÊME DROITE

À l’initiative de l’intersyndicale ( CGT, FSU, CFDT, SOLIDAIRES au niveau local ), ce sont 1000 personnes qui se sont rassemblées samedi après-midi place Jean-Jaurès à Troyes pour dire leur rejet de l’extrême droite et...
1 2 3 343

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram