INDIGNATION À GÉOMETRIE VARIABLE

INDIGNATION À GÉOMETRIE VARIABLE

30 juin 2023
Catégorie(s) :

Riches - pauvres

Par Camille Lainé

Voyeurisme et outrance : voilà comme je qualifierai le battage médiatique autour du submersible. Qu’on s’entende bien, évidemment j’aurais préféré que l’équipage du Titan soit retrouvé en vie et sain et sauf, mais une telle différence de traitement avec le naufrage du bateau de migrants au même moment est plus que choquant.

Ce naufrage est l’un des drames les plus meurtriers de ces dernières années en méditerranée, on décompte 82 victimes officielles mais le bilan est encore incertain. 104 rescapés ont été secourus, il y aurait donc entre 630 et 700 personnes disparues. Ce bateau était en fait un chalutier, vétuste et bien trop chargé pour pouvoir naviguer en sécurité, pire les garde-côtes grecs sont accusés d’avoir repéré le navire en grande difficulté et de n’être intervenus que plus d’un jour après, quand il était trop tard. Ces derniers se défendent en disant qu’après contact avec le bateau, les migrants auraient refusé leur aide. Au-delà du fait que ces arguments sont plus que douteux, quand bien même il aurait fallu intervenir malgré leur refus étant donné le danger imminent de la situation.

Peu de médias se sont émus de cette catastrophe, parallèlement nous avons été abreuvés minute par minute des recherches pour retrouver le Titan et ses 5 passagers, le tout avec un déploiement de moyens pharaoniques pour le sauvetage. Je tiens à rappeler que l’équipage était composé de personnes qui ont payé 250 000 dollars leur place à bord pour faire du tourisme autour de l’épave du mythique Titanic et qui avaient signé une décharge en cas de problème.

Là encore, personne ne mérite ce terrible sort et je ne mets pas en concurrence les souffrances, mais on peut se questionner sur les moyens employés, à savoir : le navire français de recherche L’Atalante, le robot sous-marin français Victor 6000, trois avions américains Lockheed C-130 Hercules, le navire de recherche bahaméen Deep Energy, le bateau norvégien polyvalent Skandi Vinland, des avions canadiens Lockheed P-3 Orion et Boeing P-8A Poseidon, ainsi que l’embarcation Atlantic Merlin et tout un staff à terre, pour sauver 5 personnes alors que rien, mais absolument rien n’a été mis en place pour sauver 700 personnes qui fuyaient leur pays pour cause de guerre, de famine, de crises politiques etc…

Nous sommes encore bien loin de l’Humain d’abord

Ce qui est choquant n’est pas que l’on se mobilise pour sauver l’équipage du Titan, mais l’inégalité de traitement. Visiblement toutes les vies ne se valent pas dans nos sociétés capitalistes. Les riches sont toujours sauvés d’abord, c’est bien cela qui doit choquer et faire la une des médias, mais malheureusement nous sommes encore bien loin de l’Humain d’abord.

 

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram