MACHINES À SOUS

MACHINES À SOUS

23 juin 2023

DANS L'AUBE

• Avec les machines à sous, le malade perd à tous les coups.

Il ne manque pas que des médecins, il manque aussi des infirmières scolaires publiques. 3000 Aubois sont exclus du système de santé (info l’Est-Eclair). Parmi eux de nombreux étudiants. Y-Schools, établissement privé, a fait appel à Omedys, une start-up basée à Rosières pour pallier cette défaillance. Elle rend service sans contredit, mais n’est-ce pas là, l’installation d’une nouvelle machine à sous ? Omedys n’est pas que la gentille invention locale sise à Rosières, présentée par la presse, C’est une société qui s’est acoquinée avec Korian, ce groupe gonflé aux fonds de pension et qui, dans les EPAHD, gère plus efficacement ses profits que la santé des personnes âgées.

À noter que Korian (qui a changé de nom à cause du scandale de la silver-économie) a racheté la start-up à hauteur de plus de 70%.

De son côté, le groupe Ramsay-santé vient de proposer un abonnement mensuel de 11.90 €. pour l’accès de ses clients à la machine. Tollé général y compris du Conseil de l’Ordre des médecins. La suggestion est montée jusqu’au Parlement. L’opposition parle de marchandisation des soins ou de médecine à 2 vitesses. Mais faire payer les soins aux malades eux-mêmes en grignotant peu à peu leurs droits et en pratiquant de sournoises dérégulations, c’est le rêve des gouvernants.

Une pleine page mardi dernier pour un énorme baratin autour de l’implantation de l’usine Clarins. Réplique le lendemain, plus modeste, comme dans les tremblements de terre. Pas un mot n’est dit sur les activités du susdit. Ne souffle que le vent de la com’ : deux articles cosmétiques pour redorer le blason du président de TCM. François Baroin a su généreusement remercier les Clarins d’être venu se sertir dans l’écrin troyen en leur offrant le bijou de l’amitié indéfectible, un joli petit coeur réduit de Troyes.

La violence s’installe, aux Chartreux par exemple. Des drones au-dessus de Buchères : la gendarmerie de Rosières est entrée en guerre contre les bandes qui organisent des rodéos. Baroin promet du bleu (du flic) et des caméras.Ça rassure, mais ça ne règle pas grand-chose. Sauf la note supplémentaire qui sera à régler, ou des services publics en moins pour la population. Par exemple les éducateurs de rue ! F. Baroin ne veut plus que la commune paie. C’est au département de le faire, dit-il. Ça ressemble une violence de plus contre le président du département.

Clairvaux germe sa prison qui va retomber dans les mains des investisseurs privés, promoteurs immobiliers. Les archives devraient être pieusement conservées, oh ! combien utiles à l’histoire de la dernière guerre mondiale. On pense aux martyrs fusillés en 1942. .Dominique Fey et Lydie Herbelot ont raconté dans Vies emmurées, le martyre de Maurice Romagon fusillé le 5 mars 1942 avec Paul Chabassière, René Le Gall, Félicien Parize, et Bernard Roy. Il faut espérer que le souvenir de ces otages communistes soit conservé. On parle de cérémonie du souvenir qui devrait perdurer le 2 septembre pour l’assassinat commis par Buffet et Bontemps. Il faudrait aussi penser à faire perdurer celui de ceux qui ont donné leur vie pour la France.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram