OUI ! MAIS NON...

OUI ! MAIS NON...

12 mai 2023
Catégorie(s) :

« Notre priorité : faire payer ce qu'ils doivent, aux ultra-riches et aux multinationales qui fraudent », a déclaré Gabriel Attal. Et les sanctions à la clé sont d'une sévérité inouïe : une indignité fiscale et civique pourra être prononcée, sous la forme d'une privation (ou d'une réduction) du crédit d'impôt et du droit de vote « pendant une certaine durée »… L'État va donc augmenter de 25% les contrôles des plus gros patrimoines. Problème : depuis 2012, 21 000 emplois ont été supprimés à la DGFiP *, dont au moins 3000 au contrôle fiscal. Donc en créer 1500 de plus, comme annoncé, est insuffisant.

D'autant plus qu'est prévue la suppression de 700 emplois douaniers dont la mission de contrôle fiscal va être transférée aux agents des impôts... Mais frauder quand on peut faire facilement grossir son patrimoine grâce à la myriade de niches fiscales que le gouvernement se garde bien de supprimer, relève d'un acharnement tout capitaliste à récupérer tout ce qui est possible d'argent public, et à profiter des services publics sans y contribuer, ou si peu...

E. Macron tient par ailleurs à rassurer toutes les entreprises : une réforme du Lycée professionnel va leur fournir gratuitement pendant un mois supplémentaire des élèves désirant entrer dans la vie active après le bac, une main d'oeuvre formée, qui recevra de l'État une « gratification » pouvant aller jusqu'à 100€/semaine. Mais cela va s'accompagner pour ces élèves d'une diminution importante de l'enseignement général, destiné à former des citoyens capables de comprendre le monde dans lequel ils vivent et de se défendre.

Bref, les riches, quelle que soit la taille de leur patrimoine, sont ainsi rassurés, on ne touche pas à l'optimisation fiscale, ni aux niches fiscales. Et les 250 000 élèves concernés les enrichiront un peu plus.

* Direction générale des Finances publiques

 

Partager l'article :

Les dernières actus

URGENCE CLIMAT : LE PLAN DU PCF

Environnement Le jeudi 23 mai, au Petit Louvre, Amar Bellal, responsable de la commission Écologie du PCF et rédacteur en chef de la revue Progressistes présentera le Plan Climat dont il est le coordinateur. Une...

LE DÉBAT AUBOIS

Élections européennes Les partis politiques étaient invités mardi dernier par le mouvement Européen de l’Aube à débattre de leurs programmes pour l’Europe. C’est donc quasiment tout le microcosme politique local ( La France Insoumise a...

DENTIFRICE

L’Histoire fourmille d'événements surgis d’on ne sait où et qui mènent vers l’imprévu. L'agitation sur les campus français en 1968 a débuté par une revendication de mixité des dortoirs estudiantins. La contestation dans les universités...

LE BRUIT DES BOTTES N’EST PAS LOIN

Par Camille Lainé Ce n’est pourtant pas un cauchemar bien que cela y ressemble : ce samedi 11 mai, une marche néonazie a été autorisée à Paris réunissant des groupuscules d’extrême droite dont le GUD...
1 2 3 334

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram