8 MAI 1945, LE PCF INTERDIT DE COMMÉMORATION

8 MAI 1945, LE PCF INTERDIT DE COMMÉMORATION

12 mai 2023
Catégorie(s) :

Romilly-sur-Seine

Éric Vuillemin, Maire de Romilly-sur-Seine, s'abritant derrière un décret, a décidé d'interdire le dépôt de gerbes d'associations, syndicats et partis politiques à l'occasion des cérémonies du 8 mai commémorant la Victoire contre le nazisme. Il met fin ainsi aux us et coutumes qui se pratiquaient à Romilly.

Durant 75 ans, toutes les organisations démocratiques et républicaines qui le désiraient, pouvaient se joindre aux commémorations officielles et accomplir leur devoir de mémoire par un dépôt de gerbe. Clubs sportifs, associations diverses ainsi que la section locale du PCF et la CGT ne manquaient jamais ce moment d'unité au plan local face à l'abominable régime nazi.

Un interdit inadmissible

Pour la première fois depuis 75 ans, notre section s'est vu interdire de déposer une gerbe ; acte symbolique et respectueux. Cet interdit est pour nous inadmissible au regard du rôle important joué par les communistes et la CGT, aux côtés d'autres, gaullistes, socialistes… de « celui qui croyait au ciel et celui qui n'y croyait pas » comme l'a écrit Aragon, dans le combat pour que la France retrouve sa Liberté et sa souveraineté. Un rôle reconnu par le général De Gaulle qui nomma plusieurs ministres communistes dans son gouvernement en 1945.

Des ministres qui n'ont eu de cesse de mettre en oeuvre le programme du Conseil National de la Résistance : " Les jours heureux", comme la création du régime général de la Sécurité Sociale par Ambroise Croizat, le statut de la fonction publique avec Maurice Thorez, la création d'EDF et du statut des agents de cette grande entreprise nationale avec Marcel Paul, le droit de vote des femmes et leur éligibilité avec Fernand Grenier, etc...

Ce dépôt de gerbe n'avait pas d'autres ambitions que de rendre hommage à toutes les victimes de cette atrocité que fut la seconde guerre mondiale. Cet interdit, nous le vivons comme une offense, d'autant plus venant d’un maire qui a parrainé pour la présidentielle Eric Zemmour, condamné plusieurs fois pour racisme.

Nous condamnons cet interdit inadmissible et demandons au Maire de rétablir les us et coutumes qui se pratiquaient à Romilly.

La Section de Romilly-Nogent du PCF

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES ÉLU.ES DE GAUCHE S’ADRESSENT AU MINISTRE DE LA SANTÉ

Romilly - Clinique Pays de Seine Face à l’inquiétude provoquée par l’annonce de la mise en redressement judiciaire de la Clinique Pays de Seine, et l’ouverture de l’appel d’offre à reprise, les Élu.es du groupe...

KURDISTAN : UNE RÉVOLUTION DE FEMMES

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes Dans le cadre de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nous avons échangé avec la porte-parole du Conseil Démocratique Kurde-France (CDK-F), Berivan...

SI NON VIS PACEM*...

E. Macron, qui se rêve stratège à longue portée, avait déjà proposé en octobre 23, à Jérusalem, la création d'une coalition régionale et internationale pour « lutter » contre le Hamas. Aucun succès. Il vient...
1 2 3 307

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram