EAU CHAUDE : 258% D’AUGMENTATION !
Un exemple de quittance de loyer du quartier Maugout, où les charges explosent...

EAU CHAUDE : 258% D’AUGMENTATION !

21 avril 2023
Catégorie(s) :

Saint-André-Les-Vergers - logement

Maugout à St-André subissent à la fois l’incroyable augmentation du coût de l’eau chaude, celle conséquente du chauffage et l’insupportable sentiment de ne pas être respectés. Pour eux c’est la double peine : ils payent de plus en plus cher un logement qui se dégrade. La colère qui s’est exprimée, il y a quelques mois gronde toujours...

Nombreux sont les foyers du quartier qui n’en n’ont pas cru leurs yeux en découvrant leur quittance de loyer de mars dernier. L’eau chaude est passée de 13,15€ le m3 à 24,90 € le m3. Elle était à 6.95€ début 2021, soit une augmentation de 258% en 2 ans. Pour cette famille monoparentale avec deux enfants dont nous reproduisons les quittances, la note d’eau chaude est passée de 55,60€ pour 8m3 en juin 2021 à 224,10 € pour 9m3 en mars 2023 !! À cela s’ajoute l’acompte sur les charges de chauffage qui, lui, augmente de près de 40% et le loyer qui a pris 3.5%. Insupportable pour la plupart des locataires du quartier qui doivent faire face comme tout le monde à l’augmentation des denrées alimentaires.

Sentiment d’abandon

À cette contrainte financière s’ajoutent des conditions de vie qui ne s’améliorent pas et pour lesquelles les habitants du quartier sont vent debout. Une simple fuite d’eau ou une panne d’ascenseur et c’est parfois plusieurs jours de galère pour obtenir une réparation.

Les pannes d’eau chaude, pourtant si chère, sont régulières et là aussi il faut souvent s’armer de patience pour une réparation souvent de fortune. « Du bricolage, ça pète tous les quinze jours », une locataire qui assistait à la réunion organisée par l’opposition municipale, résume parfaitement avec cette phrase la situation. Et c’est sans doute une des raisons qui font que les locataires ne se sentent pas respectés.

Car la société Mon Logis connaît bien la situation dans laquelle vivent ses locataires, mais elle se refuse à faire les investissements qui permettraient aux habitant.es de pouvoir vivre normalement. Ce quartier qui date des années 1970 n’a subi qu’une seule rénovation de ses immeubles. C’était au début des années 2000.  Aujourd’hui le système de chauffage est obsolète, les menuiseries sont vétustes, les canalisations fuient et Mon Logis fait du bricolage. C’est un sous-investissement massif dont est responsable Mon logis et qui va à l’encontre de ce que préconisent les pouvoirs publics.

Mon Logis un obstacle à la politique de la ville

Dans le cadre de la politique de la ville, l’État et Troyes Champagne Métropole ont répertorié un certain nombre de quartiers les plus en difficultés dont fait partie celui de Maugout, afin d’y concentrer un soutien accru des services publics. Il est donc pénible de voir que là encore Mon Logis est plutôt un obstacle. Alors qu’il y a un certain nombre de réparations qui incombent aux bailleurs (volets défectueux, robinetterie vétuste, isolation etc...), Mon Logis refuse régulièrement de les prendre à sa charge. Les locataires non avertis prennent alors en charge des réparations qui ne sont pas de leur ressort.

Ce n’est pas mieux concernant l’information que tout bailleur social doit donner à ses locataires concernant une aide de l’État « fonds aide énergie » pour faire face aux augmentations de chauffage*. Mon Logis dit avoir envoyé un Sms à tous ses locataires. Or sur la cinquantaine de personnes qui assistaient à une réunion la semaine dernière avec les élu-es de l’opposition, seule une avait eu cette information. Une simple note accompagnant la quittance de loyer aurait sans doute été bien plus pertinente.

Pendant ce temps-là, chaque année la Société Anonyme Mon Logis affiche des résultats nets entre 6 et 8 millions € !

 

* LE FONDS ÉNERGIE D’ACTION LOGEMENT

Il est réservé aux ménages précaires qui risquent de rencontrer desérieuses difficultés pour se chauffer.

Pour recevoir l’aide de 600 € d’Action Logement, il faut :

. être locataire du parc social, c’est-à-dire vivre en logement HLM
. subir une augmentation de charges supérieure à 100€ par mois OU recevoir une régularisation supérieure à 1.000 € sur les 12 derniers mois
. disposer d’un reste à vivre de moins de 15 € par personne et par jour

Si vous êtes dans cette situation, vous devez contacter votre bailleur (Mon Logis pour le quartier Maugout). C’est lui qui doit constituer le dossier.

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram