LA RÉVOLUTION SERA FÉMINISTE OU NE SERA PAS
Les militant-es qui se sont exprimées à l’occasion de la journée de lutte pour le droit des femmes : de gauche à droite : Halima Karimi, journaliste afghane réfugiée à Troyes ; Sylvie Garet, présidente du Mrap et militante syndicale ; Laurence Corpel, militante syndicale de l’Education nationale ; Anna Zajac, militante féministe, élue communiste ; JP Cornevin, secrétaire départemental du PCF ; Gisèle Malaval, militante communiste et féministe ; Eléa De Almeida, militante féministe et jeune communiste ; Raphaella Dombele, militante féministe et communiste.

LA RÉVOLUTION SERA FÉMINISTE OU NE SERA PAS

10 mars 2023
Catégorie(s) :

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Le collectif femmes de la fédération auboise du Parti Communiste Français a invité des militantes qui luttent comme elles au quotidien, pour parler de leur combat à l’occasion du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Nous l’avons relaté dans nos colonnes il y a de cela quelques semaines, le combat pour l’égalité femme homme est loin d’être gagné, une étude de la fondation Jean Jaurès démontre qu’il y a même une régression du droit des femmes dans « toutes les régions du monde ». Y compris en Europe et notamment lorsque l’extrême droite arrive au pouvoir, souvent appuyée en cela idéologiquement et financièrement par des alliances hétéroclites avec des mouvements religieux, politiques et des grandes fortunes particulièrement conservatrices.

On a vu comment, même en France, il y a tout juste quelques mois de cela en novembre 2022, le simple fait de vouloir intégrer dans la Constitution française le droit à l’IVG a suscité des réactions épidermiques du côté de la droite et de l’extrême droite. Aucun des trois parlementaires aubois dont pourtant deux femmes, n’a voté pour.

Ce combat ne doit donc pas être que celui des femmes, mais de l’ensemble de notre société partout dans le monde. C’est pourquoi d’ailleurs les militant-es communistes réaffirment dans leur texte de congrès cette conviction que « la révolution sera féministe ou ne sera pas ».

Aucune avancée ne peut être conquise sans la moitié de l’humanité. Nous publierons ces prochaines semaines le témoignage que nous ont livré ces femmes engagées au quotidien dans la lutte pour le droit des femmes.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram