LA RÉVOLUTION SERA FÉMINISTE OU NE SERA PAS
Les militant-es qui se sont exprimées à l’occasion de la journée de lutte pour le droit des femmes : de gauche à droite : Halima Karimi, journaliste afghane réfugiée à Troyes ; Sylvie Garet, présidente du Mrap et militante syndicale ; Laurence Corpel, militante syndicale de l’Education nationale ; Anna Zajac, militante féministe, élue communiste ; JP Cornevin, secrétaire départemental du PCF ; Gisèle Malaval, militante communiste et féministe ; Eléa De Almeida, militante féministe et jeune communiste ; Raphaella Dombele, militante féministe et communiste.

LA RÉVOLUTION SERA FÉMINISTE OU NE SERA PAS

10 mars 2023
Catégorie(s) :

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Le collectif femmes de la fédération auboise du Parti Communiste Français a invité des militantes qui luttent comme elles au quotidien, pour parler de leur combat à l’occasion du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Nous l’avons relaté dans nos colonnes il y a de cela quelques semaines, le combat pour l’égalité femme homme est loin d’être gagné, une étude de la fondation Jean Jaurès démontre qu’il y a même une régression du droit des femmes dans « toutes les régions du monde ». Y compris en Europe et notamment lorsque l’extrême droite arrive au pouvoir, souvent appuyée en cela idéologiquement et financièrement par des alliances hétéroclites avec des mouvements religieux, politiques et des grandes fortunes particulièrement conservatrices.

On a vu comment, même en France, il y a tout juste quelques mois de cela en novembre 2022, le simple fait de vouloir intégrer dans la Constitution française le droit à l’IVG a suscité des réactions épidermiques du côté de la droite et de l’extrême droite. Aucun des trois parlementaires aubois dont pourtant deux femmes, n’a voté pour.

Ce combat ne doit donc pas être que celui des femmes, mais de l’ensemble de notre société partout dans le monde. C’est pourquoi d’ailleurs les militant-es communistes réaffirment dans leur texte de congrès cette conviction que « la révolution sera féministe ou ne sera pas ».

Aucune avancée ne peut être conquise sans la moitié de l’humanité. Nous publierons ces prochaines semaines le témoignage que nous ont livré ces femmes engagées au quotidien dans la lutte pour le droit des femmes.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

Élections législatives Par Camille Lainé Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%,...

L'ESPOIR

L'espoir renaît. « Voilà ce dont on a besoin ; l'espoir. C'était le manque d'espoir qui abattait les hommes » a écrit Charles Bukowski*. Par manque d'espoir, beaucoup se sont agglutinés au bord du cratère...

LA TÊTE DANS LE SABLE

Encore un rapport sur le climat. Chauds les marrons ! Parler colmater à 1,5° voire 2°C est désormais plié et archi-plié. Les prévisions ne sont plus alarmantes, elles sont cataclysmiques. Mais pour une bonne partie...
1 2 3 341

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram