UNE RÉGRESSION DANS TOUTES LES RÉGIONS DU MONDE
Manifestation contre les FEMINICIDES, Paris 23/11/2019

UNE RÉGRESSION DANS TOUTES LES RÉGIONS DU MONDE

17 février 2023
Catégorie(s) :

Droits des femmes

La Fondation Jean-Jaurès et l’association Equipop ont publié, ce lundi 13 février, une analyse du backlash - entendez retour de bâton - contre les droits des femmes dans douze pays. La publication fait état d’une régression dans « toutes les régions du monde » et recommande que le sujet devienne une priorité au sein des institutions françaises, européennes, et au-delà.

Restriction du droit à l’avortement aux États-Unis, accès fermé à l’école en Afghanistan, vision traditionaliste de la place de la femme en Italie, augmentation du nombre de cas de harcèlements sexuels sur Internet en Corée du Sud… Les régressions en matière de droits des femmes se multiplient dans le monde, alertent la Fondation Jean-Jaurès et l’association Equipop dans un rapport publié lundi 13 février, qui entend combattre le phénomène du backlash.

Théorisé par la journaliste américaine Susan Faludi et se traduisant par « retour de bâton », ce terme est utilisé pour désigner l’action de mouvements conservateurs et masculinistes qui réagissent violemment dès que les droits des femmes connaissent de nouvelles avancées. En pratique, cela se manifeste par la mise en place de stratégies pour « saper ces progrès, mais aussi faire reculer les droits des femmes de façon générale ».

Ce recul du droit des femmes est présent dans toutes les sphères de nos sociétés, y compris dans des organisations internationales. « Aucune région n’est épargnée » par ce phénomène de retour en arrière qui se produit lorsque des « groupes très divers vont s’allier contre les droits des femmes », commente, auprès de l’AFP, Lucie Daniel, chargée de plaidoyer pour Equipop.

« Les mouvements anti droits sont souvent le fruit d’alliances hétéroclites entre des États aux antipodes de l’échiquier diplomatique, des groupes politiques d’extrême droite, des mouvements religieux fondamentalistes et des grandes fortunes particulièrement conservatrices », décrit le rapport, qui évoque des groupes « particulièrement bien organisés », « connectés les uns aux autres » et « généreusement financés ».

Elles dénoncent, on les accuse...

Pire encore, « aucun État n’est à l’abri d’un revirement conservateur », selon le rapport. Des pays, souvent présentés en exemple en termes d’égalité hommes-femmes, ne sont pas non plus épargnés.

C’est le cas en Suède, un des douze pays étudiés par le rapport, où l’arrivée du mouvement #MeToo a eu un retentissement national. En 2017, près de 70 000 Suédoises ont ainsi pris la parole, dénonçant les viols et agressions sexuelles qu’elles ont subis. Une douzaine d’entre elles ont été condamnées pour diffamation, à l’instar de la chroniqueuse Cissi Wallin, contrainte de payer une amende au journaliste contre qui elle avait porté plainte pour viol en 2011. Entre temps, la droite et l'extrême droite nouvellement élues avaient abandonné la diplomatie féministe emblématique du pays.

Avec ce rapport, Equipop espère provoquer « un sursaut politique en France », alors que le pays avait déclaré son intention de mettre en oeuvre une politique étrangère féministe*. Il recommande de mettre le sujet sur le devant de la scène diplomatique, notamment en augmentant « de façon substantielle » le soutien financier aux associations féministes et de faire des luttes féministes « un sujet de diplomatie prioritaire » au sein des institutions françaises, européennes et dans le monde.

* La politique étrangère féministe repose sur la conviction que l’égalité des sexes et la participation équitable sont essentielles à une paix durable et à la sécurité à travers le monde.

Retrouvez le rapport de la fondation Jean Jaurès sur le site : https://www.jean-jaures.org/wp-content/uploads/2023/02/Rapport_Backlash.pdf

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram